vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
Le ministre de la justice de la HAT, Christine Razanamahasoa, estime qu'il est impossible d'adopter une loi d'amnistie avant le 29 février prochain, comme préconisé par la SADC. Pour sa part, Norbert Ratsirahonana, qui a représenté le chef de la transition, Andry Rajoelina, à la réunion de Pretoria, a affirmé qu'il n'a jamais été question du retour de Ravalomanana au pays à cette échéance du 29 février. Les collaborateurs de Rajoelina s'opposent ainsi farouchement à ce que rapportaient les représentants de la mouvance Marc Ravalomanana à la rencontre de Pretoria.

Mise en oeuvre de la Feuille de route: La Haute Autorité de la transition fait la sourde oreille

Le ministre de la justice de la HAT, Christine Razanamahasoa, estime qu’il est impossible d’adopter une loi d’amnistie avant le 29 février prochain, comme préconisé par la SADC. Pour sa part, Norbert Ratsirahonana, qui a représenté le chef de la transition, Andry Rajoelina, à la réunion de Pretoria, a affirmé qu’il n’a jamais été question du retour de Ravalomanana au pays à cette échéance du 29 février. Les collaborateurs de Rajoelina s’opposent ainsi farouchement à ce que rapportaient les représentants de la mouvance Marc Ravalomanana à la rencontre de Pretoria.