jeudi , 18 août 2022
enfrit

Possibilité d’autosuffisance en riz à Madagascar grâce à la Région Alaotra Mangoro

Les problèmes liés à l’approvisionnement en riz ont toujours existé à Madagascar, en particulier pendant la période précédant la récolte. Pendant cette période, Madagascar a souvent été obligée de recourir à l’importation de riz en provenance de pays comme l’Inde ou le Pakistan. Toutefois, Madagascar est capable de devenir autonome sur le plan alimentaire, en particulier en matière d’approvisionnement en riz, grâce à la Région Alaotra Mangoro, qui est le grenier à riz du pays.
Selon les statistiques, la Région Alaotra Mangoro produit jusqu’à 150 000 tonnes de riz par an. Ce chiffre montre que Madagascar est normalement censée être autosuffisante dans la production de riz. Mais comme l’a dit René Randriamiandrisoa, président de l’Union des Paysans de la Région de Alaotra Mangoro, l’autosuffisance en riz ne sera jamais atteinte si les exploitants malgaches continuent d’exporter les deux tiers de la production locale de riz sur le marché international.
En effet, le riz malgache est très demandé sur le marché international pour sa bonne qualité. En raison de l’exportation, il y a un sérieux manque de provisions pour la consommation locale. Par conséquent, le gouvernement est obligé d’importer du riz de bien mauvaise qualité pour combler l’écart. Dans le but de trouver des solutions durables au problème de l’approvisionnement en riz à Madagascar, l’Union des Paysans de Madagascar a organisé une assemblée générale de deux jours à l’immeuble Falda, à Antanimena, au cours de laquelle une évaluation de ses activités de l’année a été établie, et la liste de ses objectifs futurs, rédigée.