lundi , 22 avril 2024
enfrit

Sisal: diminution de la quantité d’exportation

Avec le climat politique et économique à Madagascar, il semble que l’exportation du sisal ait enregistré une tendance négative. En 2011, il a atteint un volume d’exportation de 6482 tonnes par rapport à 7432 en 2010, ce qui signifie 13% de moins que l’année précédente. Les principales destinations étant la Chine et le Maroc avec 54% et 19%.

En outre, les données fournies par Wilhelm Clasen montrent essentiellement que la fréquence des navires utilisant le port de Ehoala est restée régulière avec un voyage par mois assuré par MSC. Bien que ce service offert par la compagnie maritime soit satisfaisant, l’inconvénient de celui-ci est le manque de concurrence. Les frais d’embarquement de MSC sont significativement plus élevés par rapport aux frais facturés pour l’embarquement dans les ports d’autres de l’Afrique orientale.
Il ya toujours des rumeurs qui ont circulé tout au long de l’année 2011, certains investisseurs chinois, en collaboration avec le ministère de l’Agriculture, ont été envoyés pour explorer les opportunités d’investissement. Toutefois, jusqu’à présent, il semble qu’aucune tentative d’investissement que ce soit dans le sisal ou dans le secteur de la filature n’ait rencontré de succès.