vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
Les forces de sécurité qui sont restées loyales envers la Haute Autorité de la Transition ont refoulé les partisans des mouvances politiques de l'opposition qui ont tenté de pénétrer au stade de Malacam.

Stade Malacam: Les Trois mouvances refoulées par les militaires de la HAT

Fetison Andrianirina de la mouvance Ravalomanana a réitéré que le meeting programmé mercredi est autorisé. Le préfet de police d’Antananarivo a affirmé le contraire.

Quand la foule a commencé à se regrouper devant le stade, des militaires ont bloqué l’accès. Après quelques heures d’attente, les coups de grenades lacrymogènes ont retenti du côté d’Antanimena.

« Les échauffourées sont une preuve que le pays est loin de sortir de la crise malgré le forcing de la HAT à propos du référendum du 17 novembre », explique un leader de l’opposition. Peu avant, le colonel Richard Ravalomanana, chef de l’état-major mixte opérationnel d’Antananarivo, a affirmé qu’il ne tolèrerait aucun acte visant à « perturber » la prochaine consultation électorale. Et le bras de fer se poursuit.