jeudi , 1 juin 2023
enfrit
Le match rejoué comptant pour la demi-finale de la coupe de Madagascar a permis d’effacer en partie les scènes de violence qui ont émaillé la fin de la rencontre à Mahajanga. Le fair-play a triomphé sur le terrain tandis que les jeunes tananariviens surmotivés ont surclassé largement leurs adversaires.

Tana Formation – AS Comato : la victoire du faire play

Tana Formation bat AS Comato par 4 buts à 0, le score est sans appel. Le club école de foot de Titi Rasoanaivo exprime sa joie mais a le triomphe modeste. Des accolades avec les joueurs adverses, les félicitations de l’entraîneur de Tuléar, l’image du fair-play sur le pré est pourtant perturbée par les sifflets des supporteurs tananariviens qui n’ont pas encore digéré la violence dont ont été victimes les « gamins » de Tana Formation.

Le président de l’AS Comato a présenté ses excuses à l’endroit de tous ceux qui ont été choqués par le mauvais comportement de ses joueurs. Trop plates, manque de fair-play, commentaient certains supporteurs de Tana Formation. Malgré tout, le club école de foot d’Antananarivo a souhaité jouer la rencontre imposée par la fédération. Il a voulu « donner l’exemple et montrer que l’on peut jouer au foot en sachant gagner et perdre ».

L’équipe a été décimée par la blessure suite aux agressions perpétrées par les joueurs adverses dans le stade Rabemananjara à Mahajanga. Tana Formation a dû renouveler sa composition avec des éléments frais. Les jeunes remplaçants ont fait brillamment le métier en marquant 4 buts à des adversaires battus par l’équipe type par 3 buts à 2 lors du match interrompu à la 88ème minute. Avec l’avantage du terrain et surtout de fervents supporteurs, ils ont préservé leur but inviolé.

L’entraîneur de l’As Comato explique la contre-performance de son équipe par la fatigue. Son homologue de Tana Formation a salué l’attitude des tuléarois qui ont joué de manière correcte malgré la tension avant le match. Pour Titi Rasoanaivo, sa jeune équipe est toujours diminuée pour affronter l’AS ADEMA en finale dimanche 15 novembre. Ce sera le match entre David et Goliath.