lundi , 23 mai 2022
enfrit
L'Association des victimes de la crise de 2009, regroupant des partisans de l'ex-président Marc Ravalomanana, vient d'établir un tableau encore sombre de la situation politique actuelle. Les membres de l'association ont remis une lettre à l'ambassade des Etats-Unis afin d'informer de cet état de fait.

Une quarataine de prisonniers politiques encore sous les verrous

Une marche silencieuse a précédé la remise de lettre. Selon le président de l’association, sur une centaine de prisonniers politiques, 62 avaient bénéficié de liberté provisoire. Ce qui fait qu’une quarantaine dont des militaires sont encore derrière les barreaux.

En outre, depuis avril 2009, cinq partisans de Marc Ravalomanana avaient été tués au cours ou en marge de différentes manifestations, tandis qu’une vingtaine d’individus ont été blessés.