dimanche , 29 janvier 2023
enfrit
Les échauffourées étaient inévitables entre étudiants et forces de l'ordre à l'université de la capitale. Les étudiants réclament le paiement de leurs bourses d'étude. Les militaires sont intervenus au campus. Une grenade lacrymogène a atterri dans une salle de classe, provoquant blessure et évanouissement selon les responsables de l'université.

Université: grenade lacrymogène dans les salles de classe

Une dizaine d’étudiants ont été arrêtés. L’intervention musclée des forces de l’ordre a été critiquée par les responsables de l’université d’Antananarivo car les militaires étaient entrés dans l’enceinte de l’université alors que la franchise universitaire n’a pas été levée. A Toamasina également, à l’Est du pays, les étudiants manifestent pour demander le paiement de leur bourse. Le retard de paiement s’explique par la difficulté financière au sein du gouvernement de transition.