vendredi , 1 juillet 2022
enfrit
On a beaucoup parlé des exportations illicites des bois de rose au cours des derniers mois. Il ne s'agit toutefois pas de l'unique acte qui provoque des dégâts à la faune et à la flore malgache. Un récent rapport du WWF évoque des braconnages et des exportations illicites des tortues de Madagascar. On parle de quelque 60.000 tortues mises en vente illégalement au cours des dernières années. Une partie a été exportée illégalement, car il s'agit d'une espèce protégée, et une autre destinée à la vente locale. Les ONG tirent la sonnette d'alarme.

Vente illicite: Pas seulement le bois de rose

On a beaucoup parlé des exportations illicites des bois de rose au cours des derniers mois. Il ne s’agit toutefois pas de l’unique acte qui provoque des dégâts à la faune et à la flore malgache. Un récent rapport du WWF évoque des braconnages et des exportations illicites des tortues de Madagascar. On parle de quelque 60.000 tortues mises en vente illégalement au cours des dernières années. Une partie a été exportée illégalement, car il s’agit d’une espèce protégée, et une autre destinée à la vente locale. Les ONG tirent la sonnette d’alarme.