dimanche , 29 janvier 2023
enfrit

VIH-SIDA: un remède pourrait enfin guérir l’épidémie

La différence entre les 9e et 10e symposiums sur le VIH-SIDA est que la World Health Organization (WHO), les chercheurs de l’Océan indien et les autres chercheurs déclarent dans ce 10e symposium à partir de maintenant qu´il y aurait une cure contre le VIH-SIDA dans les années à venir. La nécessité de viser en priorité les malades séropositifs permettrait de travailler mieux dans cette direction.  Le Professeur Willy Rozenbaum, le codécouvreur du virus HIV il y a trente ans, a déclaré hier à une conférence de presse que les moyens sont déjà disponibles à lutter contre l’extension de cette épidémie. Rozenbaum estime que plus de vingt mille individus infectés circulent encore à Madagascar bien que les chiffres officiels montrent seulement mille individus, dont 500 soutenus au travers de sessions de la thérapie d´antirétroviraux. 

De plus, la moitié des gens qui subissent le test VIH SIDA, avec résultat positif, disparaissent sans laisser de traces. Mais le problème intéresse principalement le cas des 19 000 individus estimés infectés. En effet, ces derniers, qui ne sont ni inscrits ni identifiés, représentent des vrais dangers publics qui pourraient exacerber l’étendue de l’épidémie au Madagascar. 

La cérémonie de la fermeture du symposium qui a eu lieu hier au CCI Ivato a été marquée par la présence de plusieurs hauts fonctionnaires, y compris le Ministre de Santé Publique.