jeudi , 18 août 2022
enfrit

Violences envers les femmes : plus répandues à Madagascar que partout ailleurs

La violence envers les femmes est un phénomène universel qui se retrouve pratiquement dans la vie quotidienne de tous les ménages. Cependant, des chiffres effroyables ont montré que la violence fondée sur le genre (VBG : violence based on gender) est plus répandue à Madagascar que dans d’autres pays.

En termes clairs, les études ont montré que 32% des femmes malgaches âgées de 15 à 49 ans pensent que les hommes ont le droit de battre leurs femmes ou leurs compagnes. Les enquêtes ont également montré que la violence envers les femmes à Madagascar apparaît sous différentes formes. Il s’agit notamment de la violence physique (26%), la violence psychologique et émotionnelle (24%), l’abandon du domicile conjugal (39%) et la violence sexuelle (11%).

Dans le cadre de la célébration de la journée dédiée à la lutte contre la violence envers les femmes, des associations diverses, des ONG, la société civile, ainsi que les Nations Unies ont lancé conjointement une campagne de sensibilisation d’une durée de 16 jours pour combattre les violences envers les femmes. Cette campagne a été officiellement lancée le samedi 24 Novembre à Bemasoandro-Itaosy sous le thème: «Pour la protection des droits de l’homme, livrez bataille contre la violence envers les femmes ». La campagne se déroule dans 14 districts où des lieux de réception des plaintes et des centres de conseil juridiques sont établis. Les principaux objectifs de cette campagne sont de sensibiliser le public au sujet des effets négatifs de la violence fondée sur le genre (VBG) sur la société, et d’exhorter les autorités à prendre des mesures et définitivement mettre fin à ce phénomène.