lundi , 23 mai 2022
enfrit
Vol d’ossements : Un mystère non élucidé
Les tombes isolées sont souvent les plus menacées par le phénomène de vol d'ossements humains

Vol d’ossements : Un mystère non élucidé

La périphérie de la capitale a été sévèrement touchée par le phénomène de vol d’ossements humains au cours des derniers mois.

Des tombes situées à l’écart des villages et des quartiers résidentiels ont été concernées par le phénomène.

Sept individus ont été ainsi arrêtés par la gendarmerie de la commune d’Ambohimangakely, à l’Est d’Antananarivo. Ils ont été piégés par les gendarmes, quand des informateurs ont eu vent de la tentative de vente d’ossements de la part de ces individus.

« Ils étaient en quête d’acheteurs de deux sacs d’ossements et nous avons tendu le piège », a expliqué le commandant de brigade d’Ambohimangakely. « Les ossements sont vendus au kilo, et ces inculpés en disposaient 20 kilos dans leur sac», continue-t-il.

La gendarmerie ne dispose toutefois pas d’informations exactes sur la destination des ossements volés.

Plusieurs tombes ont été profanées dans les environs de la capitale, durant les dernières années. Le vol d’ossements a même touché à un certain temps le centre d’Antananarivo, si, auparavant, ce sont les régions situées loin de la capitale qui en étaient victimes.

C’est un phénomène qui s’est beaucoup répandu à Madagascar depuis plus d’une décennie, mais les destinations des ossements n’ont jamais été clairement évoquées malgré de nombreuses arrestations effectuées à différents endroits de la Grande Ile.