vendredi , 21 janvier 2022
enfrit
Localisé à environ 80 kilomètres de la capitale, la route vers Tsiafajavona est une opportunité d’accéder au troisième sommet de la Grande Ile, visible à partir de la capitale.

A la découverte du sommet de Tsiafajavona

C’est un massif qui a souvent inspiré des poètes d’Antananarivo. Situé à un peu plus de 2600 mètres d’altitude, le pic de Tsiafajavona est le plus haut sommet du massif de l’Ankaratra, un massif qui s’étale sur environ 100 kilomètres au centre du pays, et à la fois le troisième plus haut sommet de Madagascar, après Tsaratanàna (Nord) et le pic Baoby (centre-Sud). Pour arriver au sommet de Tsiafajavona, qui signifie littéralement «là où il y a toujours des nuées», il faut prendre, vers l’Est, la piste qui conduit vers la commune de Manjakatompo à partir de la ville d’Ambatolampy. Divers sentiers mènent par la suite au sommet de Tsiafajavona. La présence d’un guide est vivement conseillée étant donné que le lieu fait souvent l’objet de culte traditionnel spécifique. Certains tabous doivent à cet effet être respectés. L’escalade peut prendre une journée ou quelques heures.