mercredi , 10 août 2022
enfrit
Anosikary –Ambato Boeny : la conservation des ressources naturelles confiées aux habitants
Répartition des zones forestières d'Anosikary, Région Boeny

Anosikary –Ambato Boeny : la conservation des ressources naturelles confiées aux habitants

Quelque 3 222 hectares de forêts renfermant plusieurs espèces endémiques comme l’oiseau rapace Ankoay ou encore de différentes races de primates ont été entièrement confiés à la population d’Anosikary, à 60 km de la commune urbaine d’Ambato Boeny. La gestion leur est léguée, d’abord pour une durée de trois ans, suivie d’une autre de dix ans, si l’évaluation s’avère positive.

La décision a été prise par le fait que non seulement la direction de tutelle manque de personnel de gestion à affecter sur place, mais aussi parce que ces communautés de base ou VOI connaissent mieux que personne leurs forêts. Et pour les aider à accomplir convenablement leurs devoirs et obligations envers ce patrimoine environnemental, ils bénéficieront également des formations agricoles d’ici peu.

Les habitants d’Anosikary ont été récompensés pour leur conviction farouche à protéger leur patrimoine environnemental. L’Etat, à travers le ministère de tutelle chargé de l’Environnement de l’Ecologie, de la Mer et de la Forêt a intérêt à s’associer à la population de base pour veiller sur ses terrains domaniaux face aux nombreux accaparements illégaux actuels.

Ainsi, dans leur stratégie de gestion, les VOI Lovasoa répartiront cette aire de 3 222 ha en quatre zones bien distinctes, à savoir en une zone protégée exclusive, en une de reboisement, en une à valeur ancestrale et en une d’activités agro-pastorales.

« Votre contrée est gâtée par la nature et vous avez su la préserver presque telle que la nature attend de vous, a-t-il apprécié. C’est pourquoi l’Etat vous fait entièrement confiance de la gestion de ce patrimoine forestier, alors soyez-en dignes !», a déclaré le Chef de la Région Boeny Saïd Ahamad Jaffar. Il espère de cette délégation de gestion un développement économique durable pour la région, et par la même occasion une conservation de l’écosystème pour les générations à venir.

Forêts de tamariniers, champs de maïs, de black eyes, et d’arachides ainsi que d’autres cultures couvrent Anosikary à grandes étendues. L’existence d’une telle richesse a poussé la région Boeny à inciter particulièrement la population locale à participer à la troisième édition de la Foire économique Boeny Mionjo pour l’année prochaine.