lundi , 8 août 2022
enfrit
Les stocks de bois de rose seront vendus. Le président de la Transition l'a confirmé. L'Etat va procéder à un appel d'offre. Il fallait s'y attendre. Une fois coupés, ces bois précieux doivent être écoulés sinon ils finiront un jour par se dégrader. Mais il y a un risque, une fois la vente autorisés, des profiteurs vont continuer à procéder à la coupe et ils vont trouver les moyens d'intégrer dans les stocks déjà existants les bois de rose qui venaient d'être volés dans les réserves naturelles de la Grande Ile. Cela a toujours été le cas.

Bois de rose à brader…

Selon le chef de la Transition, Andry Rajoelina, l’argent obtenu à partir de la vente des stocks de bois de rose serviront à aider les forces de l’ordre à sécuriser les élections à Madagascar. Une décision qui suscite déjà quelques commentaires. « Pourquoi les forces de sécurité alors que d’autres catégories de la population ont aussi besoin d’aide, pourquoi pas par exemple les étudiants de l’université qui se mettent en grève pour réclamer la bourse d’étude » a ironisé l’humoriste Gothlieb lors d’une émission matinale sur la Radio des Jeunes. De leur côté, des ONG engagées dans la protection de l’environnement craignent le pire. Car la vente des stocks a été toujours un prétexte pour de nouvelle coupe. « Depuis 2009, des milliers de containers de bois de rose avaient été exportés illégalement » a affirmé un environnementaliste. Et cela risque de continuer avec ce feu vert officiel de l’Etat pour la vente des stocks.