samedi , 2 juillet 2022
enfrit

Brèves

Les parlementaires doivent patienter, la loi d’amnistie en suspens

La session parlementaire extraordinaire se penchera notamment sur la prochaine consultation électorale. Il s'agit a priori des élections communales. Certains n'hésitent pas à parler de prétexte pour tenir la session. Car le vrai souci des politiciens semblent ailleurs. Lire la suite »

Le rapporteur des Nations Unies, Olivier de Schutter, pour la révision des sanctions sur Madagascar

Les sanctions internationales sur Madagascar, à la suite du coup d'Etat de 2009, n'affectent pas les dirigeants du pays mais pénalisent plutôt la population. C'est la conviction du Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l'Alimentation, Olivier de Schutter, qui a effectué une visite de travail dans le pays. Lire la suite »

Des difficultés sur l’élaboration de la liste électorale

La Commission électorale nationale indépendante pense pouvoir boucler la liste électorale révisée à la fin de ce mois de juillet. Des agents déployés sur le terrain sont toutefois pessimistes. De nombreux fiches de recensement électoraux n'ont pas été retournés selon le témoignage d'un agent sur une radio privée de la capitale. La CENI annonce toutefois la proportion de 90% de fiches retournées. Mais sur le terrain la situation semble, selon des témoins, différente. Même dans les localités situées sur des grands axes routiers, des difficultés sont réelles. Lire la suite »

La RN7 se dégrade peu à peu

La route nationale 7, reliant Antananarivo, la capitale, à Toliary, au sud, est la route qui compte le plus grand nombre d'usagers à Madagascar. Lire la suite »

Affaire 7 février: L’interminable procès

La tuerie du 7 février 2009 continuera de faire parler d'elle. Le procès est interminable. Le 7 juillet, la Cour Criminelle Ordinaire d'Antananarivo a confirmé la peine de Travaux forcés à perpétuité pour trois officiers de la garde présidentielle sous Marc Ravalomanana. Lire la suite »

Plus de 200 Centres de santé de base fermés

La crise socio-politique continue de faire des dégâts. Le secteur de la santé publique n'en est pas épargnée. Au cours des derniers mois, quelque 200 centres de santé de base, à travers le pays, ont été fermés. Lire la suite »