samedi , 2 juillet 2022
enfrit

Brèves

La conférence nationale se déroulera sans les principaux partis de l’opposition

Le pasteur Ramino Paul a confirmé la tenue de la conférence nationale du 13 au 18 septembre. La rencontre se déroulera ainsi sans les principaux partis politiques de l'opposition. Car les mouvances politiques des trois anciens présidents malgaches ainsi que le parti Monima de l'ex-Premier ministre Monja Roindefo boycottent le rendez-vous. Lire la suite »

Les criquets migrateurs à 200 km de la capitale

La lutte anti-acridienne s'avère plus compliquée cette année. Des essaims ont été localisés à environ 200 km à l'ouest de la capitale, dans les environs de la localité de Tsiroanomandidy. Lire la suite »

La CENI se déclare prête pour les élections

Lors du conseil des ministres de la semaine, les représentants de la Commission nationale électorale indépendante ont affirmé qu'ils sont fin prêts pour l'organisation des consultations électorales à venir. Lire la suite »

La réunion de Vontovorona devient un véritable panier à crabes

Réconcilier les parties en conflit dans la crise malgache n'est pas facile. La coalition de la société civile en sait désormais quelque chose. La réunion des partis politiques à Vontovorona est devenue une foire d'empoigne. Lire la suite »

Le processus de sortie de crise à un tournant

Les partis politiques de l'opposition et de la mouvance Andry Rajoelina sont en réunion en périphérie de la capitale. A Vontovorona, une centaine de formations politiques, comprenant les mouvances des anciens présidents signataires des accords de Maputo, se penche sur un nouvel accord pour mettre fin à la crise politique. Lire la suite »

Marc Ravalomanana écarté de la conférence nationale

L'ancien président, Marc Ravalomanana, n'est pas le bienvenu à Madagascar. La Haute Autorité de la Transition l'a exclu de la prochaine conférence nationale, programmée en fin août. Lire la suite »

Les ministre des télécommunications quitte le gouvernement

Un peu plus de deux mois après sa prise de fonction, le ministre des télécommunications quitte le gouvernement. Iharizaka Rahaingoson affirme avoir démissionné de son plein gré. Les collaborateurs du président de la Haute Autorité de la Transition parlent plutôt de limogeage pour "insubordination". Lire la suite »