mercredi , 10 août 2022
enfrit
A Madagascar, la tension est montéede plusieurs crans après la cérémonie"d'investiture" de Marc Ravalomanana et l'instauration del'état de nécessité nationale par DidierRatsiraka et le gou

Crédibilité et reconnaissance

Les quotidiens de la Grande Ile de ce
lundi résument l’enjeu actuel par « un pouvoir qui joue sa
crédibilité » selon Madagascar Tribune de ce lundi
et un Marc Ravalomanana en quête d’appui et de reconnaissance
de « l’armée et de la communauté internationale »
selon Midi Madagasikara. Si le premier quotidien se demande « que
fait l’armée? Alors que la situation s’aggrave (?) car sa
« neutralité ambiguë commence à inquiéter »,
le second se demande de son côté « quelle est
maintenant la position de l’armée? », avant de souligner
que « les forces armées affirment leur neutralité(?)
mais l’appel de la population pour qu’il rallie son camp se
multiplie ».

L’Express de Madagascar ouvre sur une
déclaration du « président-bis »: « président,
je suis, je reste. Mais Marc Ravalomanana n’exclut pas un référendum
de confirmation ».

Par ailleurs, les médias rapportent le
début de réaction de la communauté française
face aux événements actuels. C’est que Stéphane
Jacob de Midi Madagasikara qualifie par « la voix d’une? autre
France ». Ce groupe reproche « un peu à Paris de
suivre de près, mais à distance, la situation
malgache ».

Sur le plan économique, François
Eynaud, responsable marketing d’une entreprise franche, Floréal
Knitwear livre ses impressions dans Le Mauricien du 22.02.02 que
« Madagascar risque de perdre son éligibilité quant
au « Africa act ».