jeudi , 18 août 2022
enfrit
Une nouvelle fois, des espèces protégées de la Grande Ile ont été illicitement exportées. Des tortues ont été rapatriées au sud de Madagascar.

Des tortues de Madagascar rapatriées

Elles coûtent cher mais leur commerce est tout simplement interdit. Les tortues de la région Sud de Madagascar constituent malgré tout un objet de convoitise. Des commerces illégaux s’ensuivent logiquement. Des tortues viennent ainsi d’être rapatriées. Le journal Midi écrit : «Une belle prise de la Brigade Nature mahoraise. Vingt tortues figurant parmi les reptiles les plus rares du monde viennent d’être saisies à Mayotte, dont une tortue araignée (Pyxis arachnoides) ainsi que 19 tortues radiées (Astrochelys radiata). Ces reptiles provenaient, en fait, de la partie Sud de Madagascar et ont été transportées clandestinement à Mayotte par voie maritime. Elles font partie des espèces protégées à Madagascar. De ce fait, leur exploitation commerciale est formellement interdite. Rapatriées jeudi dernier dans la Grande Ile, via La Réunion, ces vingt tortues sont maintenant prises en charge par une association à Tuléar, où elles seront mises en quarantaine, pour un suivi sanitaire et scientifique avant d’être relâchées dans la nature. Sokapila, appelée également tortue araignée en raison de la coloration graphique sur sa carapace, est l’une des plus petites tortues du monde (10 à 15 cm de longueur). Elle se caractérise par sa faible fécondité, ce qui accroît sa vulnérabilité. Quant à la Radiata, elle est une espèce menacée, et considérée comme la plus belle tortue du monde avec sa belle carapace. Ces petites merveilles peuvent être vendues en Europe jusqu’à 6000 euros la pièce, une affaire juteuse».