dimanche , 2 octobre 2022
enfrit
La réforme de l'éducation décidée par le gouvernement ne convainc pas les écoles catholiques de Madagascar.

Les catholiques réticents à la réforme de l’éducation

La conférence épiscopale s’est penchée sur la nouvelle réforme de l’éducation dans la Grande Ile. Les évêques ont choisi le statu quo. Le journal Tribune spécifie: «Les écoles catholiques ne sont pas partantes pour la mise en application du nouveau système de l’enseignement qui consiste à prolonger jusqu’à sept ans le cycle primaire et qui consacre le Malagasy comme langue d’enseignement jusqu’à la classe de 5e. La décision a été prise à l’issue d’une session extraordinaire de la conférence épiscopale tenue pendant quatre jours à Antanimena…Le rejet prévisible des écoles catholiques risque de bouleverser le système scolaire malgache. Elles représentent en effet au moins 40% des écoles privées à Madagascar. Pour ne pas dire que la qualité de l’enseignement dispensé par les écoles catholiques est jusqu’ici la meilleure par rapport à celle fournie par les écoles primaires publiques et les autres écoles privées confessionnelles ou non».