jeudi , 1 décembre 2022
enfrit
Quelques jours après son inauguration, la cimenterie chinoise, Maloci, a reçu la viste de l'inspection du travail en vue d'une enquête sur des pérsumés mauvais traitements des employés.

L’inspection du travail chez Maloci

Des contrats de travail inexistants, des cadres supérieurs contraints de procéder à des travaux de nettoyage etc. Les employés de la cimenterie chinoise Maloci ont dénoncé des mauvaises pratiques chez leurs patrons. L’inspection du travail s’est rendue sur place pour voir ce qu’il en est. Selon Les Nouvelles: «Le directeur régional de la Fonction publique, du travail et des lois sociales, Olivier Razafindralambo, accompagné d’un inspecteur du travail et des lois sociales s’est rendu hier à l’usine Maloci, à Ambohimanambola, pour recouper tout ce qui a été dit sur les mauvais traitements subis par les employés avec les faits réels. Malheureusement, ils n’ont pu rencontrer ni les employés concernés qui sont en grève, ni le directeur général de l’entreprise qui semble-t-il, est parti à Mahajanga. Quoi qu’il en soit, des enquêtes ont été menées auprès des employés présents qui ont confirmé ce qui a été dit depuis lundi dans les journaux».