jeudi , 18 août 2022
enfrit
A peine annoncée la loi sur les partis politiques suscite un débat et provoque une certaine inquiétude dans le camp de l’opposition.

L’opposition réticente à une nouvelle législation sur les partis politiques

L’un des objectifs d’une nouvelle législation sur les partis politiques est d’aboutir à un nombre réduit des formations politiques et, probablement, d’apporter un soutien financier aux principaux partis. Cela inquiète l’opposition. Les Nouvelles écrit : «La confection de la loi sur les partis politiques intrigue les acteurs politiques, notamment certains membres de l’opposition. En défendant l’intérêt de tous, Bruno Betiana met en garde le gouvernement. « Que cette loi soit favorable à tous et non à un parti politique en particulier », a-t-il déclaré. C’est clair, par « parti politique en particulier », Bruno Betiana parle de celui qui est au pouvoir. Ce porte-parole du comité pour la réconciliation nationale craint, en outre, que cette loi serve de moyen de limiter ou de contrôler les actions des politiques».