jeudi , 18 août 2022
enfrit
Le jeune maire Andry Rajoelina a décidé de réorganiser son équipe. Des nouveaux postes de responsabilité ont été créés.

Nouvelles têtes et nouvel organigramme à la mairie de Tanà

Deux adjoints au maire n’ont pas été reconduits tandis que trois personnalités politiques rejoignent l’équipe de la mairie de la capitale. L’Express écrit: «Andry Rajoelina a confirmé, hier à Tsimbazaza, que Ny Hasina Andriamanjato et Elia Ravelomanantsoa intègrent son équipe. Perle Rasoloarijao et Mamy Razakarivony, ancien collaborateur de Ny Hasina Andriamanjato, y font également leur entrée en tant qu’adjoints. Enfin Nirhy Lanto Andriamahazo, ancien directeur, membre du parti Asa vita ifampitsarana «monte en grade» et devient l’un des cinq adjoints au maire. Pour expliquer son choix, le maire de la capitale a évoqué une «vision commune des choses» avec ses nouveaux collaborateurs». Pour sa part, Les Nouvelles spécifie notamment: «L’ouverture prônée par le maire dans sa gestion n’a rien de répréhensible du moment que les uns et les autres partagent la même vision pour la mise en œuvre des actions projetées pour le développement de la commune. Mais une question persiste : pourquoi le maire n’a-t-il pas nommé un membre de sa propre association, «Tanora malagasy vonona» (TGV), parmi ses premiers conseillers au lieu de confier la tâche à d’autres issus de formations plus ou moins proches de l’opposition ? Est-ce à dire que le TGV serait en manque de compétences ou l’association n’a-t-elle vécu que pour les besoins électoraux du maire?» En parlant du départ de l’adjoint au maire Serge Radert, le journal Midi parle pour sa part de «démission forcée».