mercredi , 10 août 2022
enfrit
La récente baisse du prix des carburants a eu un premier impact sur le transport en commun.

Premier impact de la baisse du prix des carburants

Les transporteurs seraient plus souples aux négociations après la baisse du prix des carburants. Le journal Midi indique : «Les répercussions de la révision à la baisse des prix des produits pétroliers, appliquée durant le week-end par les compagnies pétrolières locales,  sont déjà ressenties au niveau des certaines activités économiques. Les transporteurs, particulièrement ceux qui travaillent dans le transport en commun urbain, ont été les plus sensibles à cette diminution de coût du carburant. Ainsi, les chauffeurs de taxi ont été les premiers à réagir en devenant plus souples dans les négociations avec leurs clients. Si au moment où les prix de l’essence étaient au plus haut, ces opérateurs se plaignaient du fait que leur coût d’exploitation ne leur permettait plus d’embarquer un client à moins de 3 500 Ariary. Avec le nouveau tarif de l’essence, les taximen affirment qu’ils peuvent, pour les courses les plus courtes, descendre jusqu’à 2 500 Ariary».