jeudi , 1 décembre 2022
enfrit
Le marché régional s'ouvre aux exportateurs de noix de coco de Madagascar. La Soavoanio a déjà repris ses exportations vers l'île Maurice.

Reprise de l’exportation de noix de coco vers Maurice

Jusqu’à la fin de l’année, la Soavoanio compte exporter 300.000 unités de noix de coco vers Maurice. D’autres exportateurs se focalisent sur les autres îles de la région. L’Express écrit: «La société Soavoanio a pu reprendre l’exportation de noix de coco vers l’île Maurice. Les marchés réunionnais et comoriens s’ouvrent également aux produits malgaches. La filière coco relève la tête. La société Soavoanio reprend ses exportations de noix de coco après plus de cinq années de suspension. Depuis le début de cette année, six conteneurs, soit près de 100 000 noix, sont partis vers l’île Maurice. Et l’objectif de 300 000 unités est fixé jusqu’à la fin de l’année. Par ailleurs, les marchés réunionnais et comoriens présentent également un potentiel important pour ce produit…Tous les produits du cocotier sont exploitables industriellement : la noix, le tronc et les racines. Bien entendu, la noix offre la plus importante valeur ajoutée, elle coûte près de 20 centimes d’euro à l’exportation. Elle peut produire de l’huile servant dans l’alimentation, l’aéronautique, le biocarburant et les produits cosmétiques. La coque, quant à elle, peut produire des boutons tandis que la fibre peut être transformée en engrais».