lundi , 8 août 2022
enfrit

Tentative d’exportation illicite de bois de rose dans le sud-est de Madagascar

Le fait a été constaté par des témoins dans les environs de la localité de Maroroy Manantenina. Cette localité située sur la côte sud-est de Madagascar, à environ 100 kilomètres au Nord de Fort-Dauphin,  est un lieu idéal pour accoster des bateaux. Durant le week-end pascal, un bateau allait embarquer une importante cargaison de bois de rose à Maroroy. Repéré par la population, le bateau a finalement décidé de prendre la fuite.

La cargaison de bois de rose a été abandonnée à quelques mètres de la côte. Alertées, les forces de l’ordre se sont rendues sur place également. La population et les autorités sont sur le qui-vive. Car la cargaison est toujours sur place pour le moment. Le bateau repéré récemment pourrait revenir à tout moment selon les villageois de Maroroy.

Depuis longtemps, la partie sud-est de Madagascar a été également concernée par le trafic de bois de rose, même si, depuis 2009, c’est surtout la région du nord-est de Madagascar qui a vu l’exportation illicite de quelques milliers de containers de bois de rose. Des membres de l’organisation Alliance Voahary Gasy, militant pour la protection de la biodiversité dans la Grande Ile, font comprendre que c’est surtout durant les périodes de fêtes, comme pâques, Noël, le nouvel an ou encore la fête nationale du 26 juin, quand les populations sont occupées ailleurs, que les trafics de bois de rose sont perpétrés par les malfrats, souvent avec la complicité des autorités civiles et militaires. D’où l’impossibilité jusqu’à présent d’endiguer le phénomène.