lundi , 8 août 2022
enfrit
Après avoir changé de main, le groupe audiovisuel RTA (Radio Télévision Analamanga) change de méthode et de ligne de travail.

Audiovisuel : La RTA s’apprête à changer de pratiques

Les anciens propriétaires ont fait fi de l’information locale. Une attitude qui a valu un rappel à l’ordre du ministère en charge de la communication et du conseil de l’ordre des journalistes de Madagascar, mais en vain. Il a fallu que le groupe change de main pour que la situation change réellement.


Aujourd’hui, rachetée par un jeune homme d’affaires, Edgar Razafindravaha, déjà propriétaire du groupe de médias L’Express, comprenant le journal quotidien L’Express de Madagascar, L’Hebdo de Madagascar et le quotidien de langue malgache Ao Raha, la RTA s’apprête à changer de pratique. La chaîne recrute de nouveaux journalistes alors que les précédents propriétaires ont organisé le départ de ceux qui étaient en poste. Cet homme d’affaires est par ailleurs propriétaire du groupe PREY ainsi que de la radio privée Antsiva.


Aujourd’hui, grâce à l’acquisition de la RTA, Edgar Razafindravaha dispose de trois stations de radio, à savoir, Antsiva, Radio Tanà et RTA ainsi que d’une chaîne de télé, à part un groupe de presse écrite.


Des sources proches de la chaîne font savoir que RTA sera bientôt en mesure de diffuser un journal télévisé, tandis que les anciens propriétaires ont tout simplement supprimé le « flash-info » qui a fait la renommée de la chaîne depuis sa création en 1996.


Ainsi, RTA change de propriétaire pour la seconde fois consécutive. En effet, fondée par un certain Ottavio Ermini, ressortissant Italien spécialiste de l’audiovisuel, lui-même ancien collaborateur technique de Ma-TV, la première chaîne privée malgache, décédé dans des circonstances floues à Anjouan en 2002, après avoir été quelques années auparavant expulsé de Madagascar, la RTA a été vendue par son premier propriétaire à des hommes d’affaires français, dont Gilbert Binny, dès 1997.


Au cours des derniers temps, en effet, les émissions et les investissements de la chaîne ont été focalisés sur les divertissements incarné notamment par son émission phare « Pazzapa ». Cette fois, l’information aura également une place prépondérante. Pour réaliser ses vœux, Edgar Razafindravaha a « récupéré » l’ancienne directrice et journaliste de la radio Antsiva, Lalatiana Rakotondrazafy, qui a été pendant quelques temps chroniqueur à la station Ma-TV. Elle est devenue actuellement la directrice de la publication du groupe RTA. 


Avec le retour du journal télévisé sur la RTA, l’on assiste logiquement à un changement du paysage audiovisuel dans la capitale, Antananarivo. Pour le moment, en effet, la MBS, la chaîne appartenant au président Marc Ravalomanana, la chaîne nationale TVM, TV Plus, Ma-TV et Record, étaient les cinq chaînes qui diffusaient régulièrement des informations. La nouvelle chaîne Viva et RTA ont fait le black-out sur le journal télévisé, tandis que la chaîne OTV le fait de manière sporadique.


Seules, toutefois, la TVM et MBS émettent dans un certain nombre de villes en dehors de la capitale. La transmission audiovisuelle au niveau national, pour les chaînes privées, en est à sa phase d’expérimentation selon le ministère des télécommunications, des postes et de la communication.