mardi , 9 août 2022
enfrit
Bavure policière à Befandriana: Limogeage du ministre de la Sécurité publique
Des maisons incendiées par des policiers à Antsakabary, au Nord de Madagascar

Bavure policière à Befandriana: Limogeage du ministre de la Sécurité publique

Le ministre en charge de la Sécurité publique, André Norbert Anandra, a été limogé en conseil des ministres, le 2 mars. La décision fait suite à une bavure policière qui a suscité la polémique dans un village dénommé Antsakabary dans la localité de Befandriana, au Nord de Madagascar.

Désormais, c’est Mamy Jean-Jacques Andrianisa, ancien Directeur des Renseignements et du Contrôle de l’Immigration et de l’Emigration, qui prend les rênes du département de la Sécurité Publique.

A la suite de l’incident de Befandriana, il fallait cette décision. Car les critiques fusaient de partaout. Il y a quelques jours, deux policiers, montrés du doigt par la population pour leur comportement abusif alors qu’ils allaient procéder à une arrestation, ont été tabassés à mort par la population sur place. Cette vindicte populaire a été à l’origine d’une répression violente de la part d’une quarantaine d’éléments de la police nationale, envoyés sur place pour enquêter et procéder à l’arrestation de ceux qui ont participé au tabassage des deux policiers.

Plus de 400 cases ont été incendiées par les policiers. Lesquels ont également procédé à une trentaine d’arrestation. Des associations de défense des droits de l’homme ont enquêté sur place après cette bavure. Le président de la République a tenu à se rendre à Befandriana pour s’enquérir de la vraie réalité vécue par la population. Puis venait le limogeage du ministre en charge de la sécurité publique qui, il faut le reconnaître, a maladroitement défendu les policiers en affirmant que les incendies avaient été provoqués par un aliéné mental alors que les témoins oculaires du drame ont été nombreux.