mardi , 18 janvier 2022
enfrit
Célébration de la Fête nationale sous le signe de la division
Même la parade militaire de Mahamasina sera boycottée par certains opposants.

Célébration de la Fête nationale sous le signe de la division

Pour cette année 2017, la Fête nationale du 26 juin est célébrée dans un contexte de désaccord et de division au sein de la classe politique malgache.

L’isolement du régime HVM se confirme. Les parlementaires issus du parti au pouvoir, ainsi que quelques Sénateurs nommés par le président de la République, ont lancé un appel à l’unité, en cette veille de la fête nationale, mais en vain.

Les opposants de fait à Hery Rajaonarimampianina ne souhaitent pas répondre à l’invitation au banquet du palais d’Etat d’Iavoloha, le 26 juin. Les membres du mouvement politique MAPAR, qui soutient l’ancien chef de la Transition, Andry Rajoelina, ont reçu la consigne claire de ne pas assister aux différentes festivités.

« Nous avons fait élire Hery Rajaonarimampianina mais nous avons constaté une trahison de sa part, et une exclusion très claire. Aussi, estimons-nous que répondre à ses invitations à l’occasion de la Fête nationale relève de l’hypocrisie », a affirmé sans détour un député du MAPAR.

De son côté, le parti de l’opposition MMM affirme ne pas souhaiter non plus assister aux festivités. Ce qui n’empêchera toutefois pas des élus issus de ce parti, mais qui ont choisi à titre individuel de soutenir le HVM, d’être présents lors de la parade militaire du stade de Mahamasina et durant le banquet d’Iavoloha.

Pour leur part, l’ancien président Marc Ravalomanana et son épouse, Lalao, Maire de la capitale, ne seront pas à Iavoloha. Absent du pays, Marc Ravalomanana ne participera à aucune des festivités organisées par l’Etat. Des proches du Maire ont toutefois fait comprendre qu’ils seront présents à la parade militaire avec Lalao Ravalomanana mais ils ne participeront pas au banquet.

Au cours des dernières années, après un peu plus de trois ans au pouvoir, le HVM a fait beaucoup de mécontents. De nombreux anciens alliés ont basculé dans l’opposition. Le désir d’isoler davantage Hery Rajaonarimampianina se fait sentir à différents niveaux. Et chaque occasion de le montrer est mise à profit pour faire passer le message.