mercredi , 10 août 2022
enfrit
Quelques journaux de la capitale ne sont pas parus, le 2 janvier 2014. Histoire de se ressourcer un peu, et de prendre un peu de repos avant le nouvel exercice de la nouvelle année qui promet d’être riche en événements.

La presse a la gueule de bois

Il faut noter que les dernières semaines avaient été marquées par d’importants faits politiques, pour ne citer que les élections présidentielles et les élections législatives en vue de sortir le pays de la crise. D’autres événements sont attendus, notamment avec la publication des résultats des élections. La presse jouera de nouveau un grand rôle. La petite pause a permis de laisser passer la gueule de bois de cinq années de crise.
D’autres organes de presse ont saisi le break des festivités de fin d’année pour se réorganiser. C’est le cas de la chaîne privée Dream’in qui est en train de mettre en place un réaménagement, notamment pour l’installation de nouveaux plateaux. La chaîne a suspendu son journal télévisé, en attendant.