dimanche , 2 octobre 2022
enfrit
Après la radio Mada, c’est la station appartenant à l’église réformée FJKM qui est actuellement menacée de fermeture par le gouvernement de Transition de Andry Rajoelina.

La radio Fahazavàna menacée de fermeture

Le jeune président de la Transition a vraiment une dent contre tous les médias proches de Marc Ravalomanana. Le saccage du groupe de presse du président élu, la MBS, en fin janvier, ainsi que la fermeture de la radio Mada et l’arrestation de l’un de ses journalistes n’auront pas suffi à l’équipe de Andry Rajoelina et du Premier ministre Monja Roindefo.

Aujourd’hui, la radio Fahazavàna, l’unique station qui fait encore un large écho des manifestations des légalistes qui exigent le retour au pouvoir de Marc Ravalomanana fait également l’objet d’un véritable harcèlement. Quelques semaines auparavant, les équipements de la radio ont été également dérobés par les militaires de la Haute Autorité de Transition au même titre que ceux de la radio Mada. Une requête a été déposée au Tribunal d’Antananarivo en vue de la restitution de ces matériels mais il n’en est rien pour le moment.

Une nouvelle lettre de mise en demeure a été ainsi adressée à la radio Fahazavàna. Le siège de la radio se trouve toujours à Faravohitra, dans les mêmes locaux qui a récemment abrité celui de la radio Mada, mais le studio se trouve à un endroit inconnu pour des raisons de sécurité. Depuis l’arrestation et l’incarcération du journaliste Evariste Ramanantsoavina de la radio Mada, les employés de la radio Fahazavàna sont sur le qui-vive. Ils semblent actuellement compter les jours où la radio pourra encore émettre dans la capitale et ses environ immédiats. La menace est de nouveau réelle, en sachant notamment que le président de l’église FJKM en personne, le pasteur Lala Rasendrahasina, a choisi de s’exiler aux Etats-Unis après avoir été séquestré, le jour du coup d’Etat du 17 mars, par les mutins qui ont soutenu Andry Rajoelina et que Marc Ravalomanana était par ailleurs le vice-président de cette église réformée.