lundi , 8 août 2022
enfrit
La distribution des cartes de presse officielles de l’ordre des journalistes de Madagascar est prévue incessamment. La liste des bénéficiaires a été rendue public par la commission de délivrance des cartes.

Mille journalistes pourront obtenir la carte professionnelle

Au total, 1001 journalistes figurent dans la liste des bénéficiaires de la carte professionnelle délivrée par le conseil de l’ordre. Un certain nombre de demandes a été rejeté pour différents motifs selon le président de la commission de délivrance des cartes professionnelles, Alphonse Maka, journaliste de Madagascar Tribune.




La commission se réunit sur saisine du ministère de tutelle. Et étant donné que la carte actuellement en vigueur ne le sera plus que cette année 2007, une nouvelle commission a été érigée.




La distribution des cartes professionnelles constitue un tournant cette année, pour la profession. En effet, c’est après cette étape que l’ensemble des professionnels des médias vont de nouveau élire les membres du conseil de l’ordre des journalistes de Madagascar, actuellement présidé par Ruffin Rakotomaharo, journaliste de la Radio Nationale Malgache.




Seuls les journalistes bénéficiant d’une carte professionnelle de l’ordre peuvent se porter candidats et participer effectivement au vote. Et c’est en partie en raison de cet état de fait que la procédure de demande engendre une vraie « bagarre ».




L’opinion des journalistes sur la carte professionnelle est très diversifiée. Une liste provisoire a été récemment rendue public aux fins d’observations. Des noms ont été par la suite radiés. La loi sur la communication préconise en effet que seuls les journalistes sortants d’une école de formation spécialisée et ceux ayant exercé pendant trois ans, tout en tirant ses principales ressources de l’exercice du métier de journaliste, peuvent prétendre obtenir la carte professionnelle.




Les attachés de presse, les responsables de relation publique, en aucun cas, ne peuvent en bénéficier, bien qu’ils soient des anciens journalistes.


Pour des raisons inconnues, les journalistes issus de publication en ligne ont failli ne pas avoir le droit à la carte alors qu’un certain nombre d’entre eux en bénéficiaient déjà auparavant. Finalement, ils sont inscrits dans la liste définitive.


Les journalistes figurant sur la liste des bénéficiaires de la carte devront bientôt s’acquitter d’un droit de 10.000 Ariary pour obtenir leur carte.


Laquelle sera exigée au moment du vote des membres du conseil de l’ordre. Une autre « bagarre » en perspective.