lundi , 8 août 2022
enfrit
Nosy be. L?île aux parfums du nord ouest de Madagascar est l'un des points chauds de la crise politique post-électorale de 2002. Là-bas, l'évocation du tristement célèbre Colonel Assolant Coutiti, aujourd'hui en prison, fait encore frissonner les habitants.

NosyBe: Les doutes d’hier, les espoirs de demain

Epreuve



Durant le premier semestre de l’année 2002, chaque jour qui passait était une épreuve pour la population. « Presque tous les matins, un cadavre était retrouvé au bord de la mer », avance un Nosybéen. Le jour, Coutiti et ses acolytes faisaient le tour de la ville en 4 X 4, roulant à pleine vitesse et profèrant des menaces à l’endroit des Karanas (Indo-pakistanais) et des notables de l?île avant de se rendre sur la Grande Terre (Madagascar) pour continuer à sévir.



Clémence?



2002 aura marqué la population de l?île, notamment les « mpiavy  » (originaires des autres parties de Madagascar). Le doute, l?insécurité, l?incompréhension s’instaurent. Aujourd’hui, cette population ne comprend pas « la clémence de la justice » à l’endroit du Coutiti? Les habitants craignent un énième retour du Colonel comme c’était le cas après 1991.



Chantiers



Depuis ces évènements, le tourisme, une des activités florissantes de l?île s?est fortement détérioré. En ce mois de mars, quelques dizaines de touristes sillonnent Nosy Be. Des investisseurs sont partis, laissant en chantier la construction ou l’aménagement de leurs hôtels. Le centre, Hell-Ville, est dans un état de délabrement avancé.



Pêche



La pêche, qui est l?activité principale de la population locale est encore au stade artisanal. Selon un observateur, le problème des pêcheurs est principalement dû au manque de moyens financiers et de formation. Pourtant, des groupements, des ONG apprennent aux pêcheurs locaux à confectionner des filets, mais en mer, les pirogues ne sont pas adaptées à la longueur des filets. Les accidents ne sont pas rares.



Bateaux clandestins



Par ailleurs, des bateaux de pêche clandestins asiatiques viennent opérer dans les eaux territoriales de la Grande Ile en violant les réglementations en vigueur relatives aux mailles et la longueur des filets. La faune sous-marine, au large de Madagascar et de ses îles avoisinantes, est menacée. Il n?est pas rare de voir échouer sur la plage petits et grands poissons, des requins dépourvus de leurs ailerons?



Khat et prostitution



A Nosy Be, la prostitution gangrène une partie de la population féminine. Les risques de propagation des maladies sont ainsi élevés. Les filles sont en quête de  » vazaha manan-bola  » (riches étrangers). L’autre image de NosyBe, à l’instar de la population septentrionale de l’île, c’est le khat. A longueur de journée, homme, femme, jeune ou vieux mâchent sans relâche cette feuille ayant des propriétés hallucinogènes.



Optimisme



Malgré cette image peu reluisante de Nosy Be, moins de un an après la fin de la crise de 2002, un de nos interlocuteurs reste confiant en l?avenir du tourisme, un des premiers secteurs pourvoyeurs de devises à Madagascar. Notre investisseur a vécu les deux dernières crises politique qui a frappé Madagascar et avoue nourrir beaucoup d?espoir après avoir entendu le dernier discours du Président Marc Ravalomanana, « pour la première fois, dit-il, ce discours se distingue par une réelle volonté de faire quelque chose. Il nous appartient à nous opérateurs économiques de prendre toutes les opportunités qui s?offrent. La réouverture des aéroports de provinces de Madagascar aux vols internationaux sera pour beaucoup dans la relance du tourisme. Le risque majeur demeure aujourd’hui les conséquences du conflit en Irak sur l’économie mondiale », conclut-il.