dimanche , 2 octobre 2022
enfrit
Les manifestants pro-Ravalomanana procèdent actuellement à une collecte de signatures en vue de déposer une plainte contre ceux qui ont saccagé la radio et la télévision publique, le 26 janvier.

Une plainte contre les assaillants de la RNM et de la TVM

C’est parti. La pétition est lancée. Les manifestants légalistes, qui revendiquent le retour au pouvoir de Marc Ravalomanana, projettent de porter plainte contre les assaillants de la radio et de la télévision nationale, RNM et TVM.

Le 26 janvier, au moment fort de la manifestation de rue dirigée par Andry Rajoelina et ses proches, la RNM et la TVM ont été saccagés par des pilleurs qui ont par la suite incendié les locaux. 

Les archives de la radio nationale ont été parties en fumée. La chaîne nationale, qui disposait du meilleur studio télévisé de Madagascar, encore flambant neuf, a été complètement détruite en quelques minutes. 

Quelques semaines avant le départ précipité de Marc Ravalomanana, une seule arrestation a été effectuée dans le cadre de cette affaire. L’ancien ministre Ranjivason, qui a basculé dans l’opposition, a été inculpé pour l’incendie de la RNM et de la TVM ainsi que le saccage de la station audiovisuelle MBS, appartenant à Marc Ravalomanana, le même jour. Il a été libéré quelques temps après le coup d’Etat.