dimanche , 2 octobre 2022
enfrit
Un projet de radio privée proche du mouvement «légaliste» a été sapé judicieusement par les autorités.

Une radio « légaliste » tuée dans l’œuf

La Haute Autorité de la Transition ne veut en aucun cas faire l’objet de critiques sur les ondes. Autant que possible. Elle ne souhaite pas non plus avoir affaire à un nouveau moyen de sensibilisation au profit des partisans du président en exil Marc Ravalomanana. Les autorités viennent à cet effet de tuer dans l’œuf un projet de mise en place d’une station de radio proche des « légalistes».

A plusieurs reprises, il a été annoncé qu’une station proche du mouvement politique en faveur de Marc Ravalomanana est en train de se mettre en place. Elle aurait pu être captée sur la bande FM 89.6, mais la HAT en a décidé autrement. 

La nouvelle station aurait dû porter l’appellation de « Radion’ny Gasy », ou la radio des Malgaches. Une appellation proche de la publication écrite « Gazetin’ny Gasy». 

La mise en place de la radio aurait pu donner un coup de pouce à la manifestation des « légalistes » qui soutiennent la cause du président en exil. En effet, les partisans de Marc Ravalomanana ne disposent quasiment plus de moyens de mobilisation et de sensibilisation audiovisuels depuis la fermeture de la radio Mada et l’emprisonnement de l’un de ses principaux animateurs. La radio Mada a été pourtant la première acquisition de Marc Ravalomanana avant qu’il ne se lance dans la politique en 1999.

La radio Mada qui continuait d’émettre quelques temps après le coup d’Etat de mi-mars avait été scellée et saccagée par des militaires de la HAT. Le studio «secret » de la station a été perquisitionné après l’arrestation de l’un de ses journalistes. Et depuis, c’est le blanc à l’antenne. La FM 100.8 s’est tu.

Quelques mois auparavant, le groupe de presse de Marc Ravalomanana, la MBS, a été déjà mis à sac par les partisans de Andry Rajoelina.

Afin de combler le vide, « Radion’ny Gasy » pensait sauver les meubles. Mais en vain. Les initiateurs du projet devaient finalement mettre une croix sur leur ambition. La création de la nouvelle station de radio a été entièrement bloquée.