samedi , 2 juillet 2022
enfrit

Brèves

Une guerre larvée à Toliara

La crise politique malgache prend une nouvelle tournure. La ville de Toliara (Sud) est actuellement sous haute tension. Après l'arrestation de deux membres de l'opposition, deux autres personnes avaient été écrouées. La colère a très vite explosé dans les rangs des opposants. Un certain Jeannot Roberval, prétendu proche du Premier ministre Camille Vital, a été séquestré par des jeunes de l'opposition en guise de représailles. Les autorités parlent de "prise d'otage". Les opposants qui sont passés à l'action sont issus du groupement "Toko be Telo". L'un de leur collaborateur, un certain Marin, a été en effet arrêté en fin de semaine avec un membre de la mouvance Marc Ravalomanana. Lire la suite »

Le dialogue national de plus en plus incertain

Le comité d'organisation du dialogue national qui devait avoir lieu cette semaine est actuellement dans l'embarras. L'organisation des rencontres, jusqu'au niveau des districts, coûterait environ 600 millions Ariary. Pour le moment, la Haute Autorité de la Transition hésite à mettre la main à la poche. Le dialogue national risque de nouveau en effet d'être un coup d'épée dans l'eau, étant donné que l'opposition ne compte guère y participer. Le retard de l'organisation de la rencontre est pourtant synonyme de l'impossibilité de réaliser la feuille de route électorale de la HAT. Lire la suite »

Les leaders des trois mouvances prévoient des descentes dans les provinces

La situation politique est toujours tendue. Les membres de l'opposition, issus des mouvances politiques de Marc Ravalomanana, de Didier Ratsiraka, et d'Albert Zafy, prévoient de se déplacer dans les grandes villes de province du pays. Ils vont essayer de sensibiliser les populations locales et les mobiliser à soutenir leur cause. A savoir la mise en application des accords politiques signés à Maputo et à Addis-Abeba, en vue d'une transition neutre avant les élections. Un déplacement à Mahajanga, à 600 km au nord-ouest de la capitale, a été récemment annoncé par les opposants à la Haute Autorité de la Transition. Lire la suite »

Des opposants à la HAT arrêtés à Toliara

Les membres de l'opposition critiquent l'arrestation de deux des leurs, dans la ville de Toliara, au sud du pays. Un certain Tsazolahy Tsianihy de la mouvance Marc Ravalomanana et un autre opposant du nom de Marin ont été appréhendés par les militaires alors qu'ils étaient en train de peaufiner l'organisation d"un rassemblement à Toliara. Lire la suite »

Mondial 2010: Carton rouge pour les putschistes

Début officiel du mondial en Afrique du Sud. C'est le mondial le plus proche de Madagascar sur le plan géographique. Le nombre des passagers du vol Air Madagascar vers Johannesburg a connu ainsi une hausse d'environ 15%. Mais le président malgache de la Haute Autorité de la Transition ne figure pas parmi les invités. Lire la suite »

A chacun sa fête nationale

Les mouvances politiques de l'opposition ont décidé d'organiser une célébration à part de la fête nationale. Comme en 2009, pour cause de crise politique, le 26 juin sera célébré sous le signe de la division. Lire la suite »

Crise politique: Un troisième émissaire des Nations Unies à Madagascar

La situation politique malgache n'a pas évolué d'un iota depuis plusieurs mois. L'Organisation des Nations Unies a ainsi dépêché un autre émissaire dans la Grande Ile pour faire le point de la situation. Il s'appelle Joao Bernardo Honwana. Lire la suite »

Report probable de la date du référendum

Le calendrier électorale de Andry Rajoelina pourrait connaître un nouveau chamboulement. Le report de la date du dialogue national va sans doute avoir un effet dominos. Lire la suite »

Affaire FIGN: Des politiciens et des pasteurs convoqués

L'enquête sur la fusillade du 20 mai, au camp de la Force d'intervention de la gendarmerie nationale, se poursuit. Des politiciens et des pasteurs du mouvement des leaders religieux ont été convoqués par les autorités. Lire la suite »

Le dialogue national reporté pour la seconde fois

Annoncé pour la première fois par Andry Rajoelina pour fin mai, le dialogue national a été de nouveau reporté après la publication d'une deuxième date fixée au mi-juin. Les organisateurs ont affirmé que les conditions ne sont pas réunies. Leur souhait c'est de voir un maximum de participants au dialogue national. Lire la suite »