dimanche , 29 janvier 2023
enfrit

Société

Opération Tandroka, la gendarmerie se justifie et se défend

La force spéciale de l’opération Tandroka est revenue à Antananarivo après deux mois de mission sans avoir mis la main sur le chef des dahalo Remenabila. Malgré le retour de la sécurité et la fin des attaques de villages, le succès n’a pas été total. Les officiers de la gendarmerie concernés se défendent d’avoir abattu sans raison des présumés voleurs de zébus. Une trentaine de morts sur des bandits qui attaquent par 300, un tel bilan serait honorable. Lire la suite »

Opération Tandroka : le permis de tuer de la HAT et de ses hommes contesté

Les accès de violence des forces de l’ordre en guerre contre les dahalo ou voleurs de zébus et leur famille ont provoqué un déferlement de critiques. Si les remontrances des citoyens, de la société civile et des politiciens non proches du régime n’ont pas été entendues, la HAT ne peut pas faire la sourde oreille devant Amnesty International. Sur le terrain, la stratégie de la terre brulée et des exécutions sommaires porte son fruit, mais l’objectif principal n’est pas atteint. Le grand chef Remenabila court toujours. Lire la suite »

L’Emmo Reg viole la franchise universitaire pour réprimer le mouvement des étudiants

La HAT essaie d’étouffer dans l’oeuf une possible révolte des étudiants en utilisant la manière forte. Après de violentes confrontations entre Emmo-Reg et étudiants à Toamasina, le campus d’Antananarivo est à son tour le théâtre d’une répression violente. Le nouveau CIRGN décrète d’une manière unilatérale que la franchise universitaire n’existe plus. Pendant ce temps, les ministères des Finances et de l’Enseignement supérieur se renvoient la balle sur le fond du problème : l’argent. Lire la suite »

La HAT va-t-elle tuer les six universités de Madagascar ?

Rien ne va plus même si les affaires courantes et les enseignements sont assurés, en apparence. Les universités sont en train de mourir à petits feux, la faute à un régime impuissant qui n’a plus de moyens financiers ni de bonnes idées pour développer l’enseignement supérieur ; à une crise latente mal vécue par les enseignants chercheurs, le personnel administratif et les étudiants. Pire, la violence prend de l’ampleur et les affrontements sont sanglants. Alors qu’il laisse mourir les six universités, Andry Rajoelina déjà en campagne électorale annonce la création d’une nouvelle université à Antsirabe. Lire la suite »

Pollution : Antananarivo plongée dans le noir

Antananarivo a connu une fin d’après-midi apocalyptique due à un phénomène météorologique assez rare. Vers 17heures, la nuit est tombée comme une voile noire qui a recouvert la ville. Le vent et la pluie qui ont accompagné cette éclipse d’un autre genre ont semé la panique dans les rues, les gens essayant de regagner au plus vite leur domicile. Le phénomène a été prévisible, mais la population n’a pas été prévenue. Lire la suite »

Présidentielle 2013 : une élection sous le signe de la religion

L’on pouvait se poser des questions sur la super-médiatisation par la HAT de deux évènements de la jeunesse des églises catholique et luthérienne, d’une part, l’impasse sur le synode du FJKM d’autre part. Andry Rajoelina devra lui aussi convaincre les électeurs chrétiens et se positionne pour être le candidat des catholiques. Il veut éviter de faire face au protestant Marc Ravalomanana mais devra défier celui qui a annoncé la prophétie de se faire élire président en 2013, le Pasteur Mailhol. Lire la suite »

Insécurité dans le sud : Andry Rajoelina peut-il se rattraper ?

Une opération coup de poing ou une opération communication, Andry Rajoelina est sorti de sa léthargie face à la recrudescence des attaques de « malaso » ou voleurs de zébus dans le sud de Madagascar. Le président de la transition a confié à son homme de main et chef de sa force spéciale pour mener la deuxième troupe déployée sur place, notamment dans le district de Betroka. Déjà critiqué pour son indifférence et son impuissance, le futur candidat à la présidentielle met sa crédibilité en jeu. Lire la suite »

Vols de zébus : l’armée annonce enfin une vraie riposte

Le ministre de la Défense et ses collègues sont intervenus sur le terrain des médias pour signifier qu’ils ne restent pas les bras croisés malgré leur impuissance avérée face au syndrome Remenabila. Des morts sont enregistrés dans le rang de l’armée et les villageois sont livrés à eux-mêmes pour se défendre des malaso dans le sud du pays. L’incompétence à haut niveau de l’armée et de la gendarmerie se paie cher en vie humaine. Lire la suite »

Remenabila, l’insaisissable homme qui vaut 120 zébus

La tête du dénommé Arthur Rabefihavanana, recherché pour vols de zébus et assassinats, est enfin mise à prix. Impuissantes et ridiculisées, les forces de l’ordre mettent les bouchées doubles en encourageant la délation et surtout en payant celui ou ceux qui captureront le grand chef des dahalo. Pas de chasseur de prime, mais des groupes d’hommes courageux pour pallier l’inefficacité aberrante de l’armée. Encourager les civils à faire le gendarme est totalement irresponsable vu le risque de guerre tribale dans le sud du pays. Lire la suite »

Rugby : les XV Makis couronnés rois d’Afrique à Mahamasina

Madagascar remporte la Coupe d’Afrique des Nations de Rugby du groupe 1B, édition 2012. Mené par un valeureux capitaine José, les XV Makis ont triomphé des Welwitchias namibiens, mondialiste en 2011. Après un suspense extraordinaire, les joueurs malgaches l’ont remporté en prolongation sur le score de 57 à 54 pour la grande joie de tout un stade, de toute une ville, de tout un pays. Lire la suite »