dimanche , 29 janvier 2023
enfrit

Société

Le Tsangan’olona : une pièce de monnaie, de l’argent, et des croyances

Le « Tsangan’olona » est sans doute la monnaie préférée des Malgaches et c’est le cas depuis plus de 150 ans. Cette pièce française datant de la 3ème république a survécu, car elle n’a pas été divisée en morceaux comme les piastres qui avaient cours dans la Grande Ile. Il aura fallu une loi par le pouvoir colonial en 1916 pour faire adopter les billets de banque de 5 francs. Depuis, le Tsangan’olona s’est reconverti dans la tradition mystique pour apporter la pureté et l’émancipation dans la vie d’une personne. Lire la suite »

Mouvement du Réveil spirituel: Clôture de l’année à Ambohibao

Les quatre grands centres de réveil spirituel (Tobilehibe) : Ankaramalaza, Manolotrony, Farihimena et Soatanana ont bouclé la saison 2013. C’est le Toby Ambohibao, affilié au Tobilehibe Ankaramalaza qui a clôturé l’exercice de l’année, vendredi 22 novembre, avec comme slogan le verset 3 du chapitre 31 du grand prophète Jérémie : « Je t’aime d’un amour éternel » Lire la suite »

Fête des Morts : du recueillement, de la tradition, des larmes et de la joie

Chaque année, le début du mois de novembre permet de constater l’évolution des mentalités, des pratiques sociales et même de la culture des Malgaches dans leur relation avec la mort et le monde des défunts. Si Halloween est réservée aux citadins branchés et fêtée de manière encore très marginale, l’amalgame entre la fête de la Toussaint et la fête des Morts se confirme. Certaines ethnies qui ne pratiquent pas les rituels du « famadihana » ou le retournement des morts en profitent pour faire des célébrations païennes fondées sur de nouvelles traditions. Lire la suite »

Affaire Nosy-Be : Les inculpés déférés à Tanà

Finalement, 13 personnes ont été déférées au parquet dans le cadre de l’affaire concernant le lynchage de deux Européens et d’un malgache sur l’île touristique de Nosy-Be. Désormais, c’est à Antananarivo qu’ils devront attendre la suite de l’instruction du dossier. Lire la suite »

Une vingtaine d’arrestation à Nosy-Be

C'est un fait-divers sanglant qui était survenu à Nosy-Be. Trois personnes soupçonnées de trafic d'organe ont été la cible de vindicte populaire. Une émeute contre la gendarmerie a débouché sur le massacre des trois individus en question, dont un français et un franco-italien. Des images de vidéo choc circulent déjà sur les réseaux sociaux. Depuis quelques jours, une centaine de gendarmes ont été envoyés en renfort sur l'île de Nosy-Be, au Nord de Madagascar. Ils ont déjà procédé à une vingtaine d'arrestation. Lire la suite »

Cyclone Haruna, le naufrage de la ville de Tuléar

Tuléar est la localité qui présente le plus lourd bilan après le passage du cyclone Haruna. On y a dénombré 11 des 13 décès recensés, 22 disparus et 32 blessés. Quelque 7000 sinistrés et 3000 sans abris dans les deux districts Tuléar I et II, 18 écoles et 12 bâtiments publics endommagés sont à déplorer. Retour sur un incroyable naufrage de la ville du soleil. Lire la suite »

Les femmes de l’année 2012

Malgré une revendication de plus en plus insistante pour la parité dans les postes à responsabilité au sein des institutions politiques, les femmes malgaches sont encore trop peu nombreuses à être au premier plan de l’actualité. L’année 2012 est sans conteste celle de Béatrice Attalah, la présidente de la CENIT. Elle est aussi marquée par le match à distance entre les deux Rakotomavo, les prénommées Lanto, du TGV et Hanitra, de la mouvance Ravalomanana. Lire la suite »

Richard Ravalomanana, général de la division et la complainte des chefs

Le chef de la Transition a joué au père Noël et a encore gâté ses amis de l’armée et de la gendarmerie. 13 nominations aux grades de général de division et 18 aux grades de général de brigade, les étoiles pleuvaient sur le sapin. C’est la deuxième fois depuis la transition que l’homme fort du régime, l’incontournable Richard Ravalomanana, a été gâté par le père Noël. Son cas illustre le caractère politique de certaines nominations. Lire la suite »

Les hommes de l’année 2012

A défaut d’un homme qui a surclassé les autres en brillant au cours de l’année 2012, on ne peut que se contenter d’une sélection de dix personnalités qui ont marqué de manière significative les actualités. Le chef des Dahalo Remenabila ne pouvant pas être classé, afin d’éviter une maladroite apologie du crime, des hommes politiques, un opérateur économique, un membre de la société civile, les super - gendarmes de la HAT, un diplomate, un sportif et un artiste sont sur la liste. Lire la suite »

Quelqu’un a vu des violations de droits de l’homme dans le sud ?

Le régime HAT hausse le ton et dénigre avec une certaine véhémence ceux qui osent le critiquer. Pour ce qui est d’une opération de maintien de l’ordre dans le sud de Madagascar entachée d’exécutions sommaires, de massacres et de violation de droits de l’homme. Amnesty International a tiré la sonnette d’alarme. Malgré sa notoriété mondiale, l’organisme international est traité de vulgaire instrument politique aux mains des Etats-Unis, le pays qui ne reconnait pas le pouvoir issu d’un coup d’Etat. Et voilà que la SADC appelle les forces de l’ordre malgache « à la retenue ». Lire la suite »