Samedi , 16 décembre 2017
enfrit
Fort soupçon de blanchiment d’argent dans la filière vanille
Même sur pied, l'or vert fait souvent l'objet d'une obsession. Les vols de vanille sont de plus en plus fréquents.

Fort soupçon de blanchiment d’argent dans la filière vanille

Le prix de la vanille a quadruplé dans la Grande île en quelques années seulement. Il tourne souvent autour de 400 Dollars actuellement dans la région de la SAVA, au Nord, la principale région productrice du pays. Les autorités malgaches soupçonnent d’important blanchiment d’argent dans le secteur.

« Des barons du trafic de bois de rose semblent s’activer dans la filière vanille, mais aucune poursuite n’est à l’ordre du jour pour le moment », témoigne un journaliste qui a récemment effectué un reportage vidéo sur la filière vanille dans le Nord de Madagascar.  « C’est le dessous de la récente visite du président de la République il y a peu de temps sur place, car il était temps d’essayer de mettre de l’ordre dans la filière », continue notre interlocuteur. Mais en vain, jusqu’à preuve du contraire.

Des milliards et des milliards d’Ariary circulent dans la région de la SAVA, à chaque période de la campagne de la vanille. Pour cette année 2017, la campagne a déjà démarré le 15 mai dernier pour la localité d’Antalaha et ses environs, au Nord de Madagascar. Etant donné qu’une partie de la production a été détruite par le cyclone Enawo, la campagne a été marquée par la surenchère alors que les exportateurs constatent une certaine dégradation de la qualité de l’or vert. Pour les autres régions du pays, la campagne de la vanille est programmée aux mois de juin et juillet.

L’importante circulation d’argent dans le Nord du pays engendre souvent un phénomène d’insécurité inquiétant. Il n’est pas rare que des sommes d’argent soient dérobées par des bandes armées. D’autant plus que certaines transactions sont effectuées en espèces. Pis, une frange non négligeable des acteurs de la filière n’est pas bancarisée. En outre, la période de la campagne est marquée par une hausse généralisée du coût de la vie dans la région du Nord en raison de la hausse vertigineuse de la masse d’argent en circulation.

Madagascar reste le premier pays producteur de vanille dans le monde depuis des décennies, avec une part de marché mondial estimé à plus de 75%. La filière attire ainsi des hommes d’affaires en tout genre, dont l’honnêteté est souvent difficile à prouver.