vendredi , 13 décembre 2019
enfrit
Présidentielle : Les deux favoris peaufinent leur stratégie
Le comité de soutien de Ravalomanana joue l'apaisement et soutient le processus électoral

Présidentielle : Les deux favoris peaufinent leur stratégie

Le premier tour de l’élection présidentielle du 7 novembre 2018 continue d’alimenter les discussions politiques. La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a récemment publié les résultats complets mais provisoires du scrutin, le samedi 17 novembre dernier, en laissant transparaître un incontournable second tour afin de départager les deux principaux acteurs majeurs de la vie politique dans la Grande Ile depuis 2009 : l’ancien chef de la Transition, Andry Rajoelina, et l’ancien président Marc Ravalomanana.

Selon les résultats provisoires de la CENI, Andry Rajoelina est crédité d’un peu plus de 39% des suffrages exprimés, contre un peu plus de 35% pour Marc Ravalomanana. Le président de la République sortant, Hery Rajaonarimampianina, arrive en troisième position, avec plus de 8% des suffrages.

La plupart des candidats à l’élection présidentielle ont dénoncé des « anomalies » concernant l’organisation de l’élection du 7 novembre, surtout à propos de la liste électorale. Relégués au second plan, après des résultats peu satisfaisants, certains sympathisants du président sortant demandent l’annulation du scrutin en raison de ces « anomalies ».

Contre toute attente, le comité de soutien de Marc Ravalomanana a décidé in extremis, le 21 novembre, de retirer toutes les requêtes déposées auprès de la Haute Cour Constitutionnelle « afin de ne pas saper le processus électoral » selon le Directeur de campagne de l’ex-président. C’est cette institution qui est, en effet, appelée à prononcer les résultats officiels de l’élection présidentielle. Les représentants de la Communauté internationale, qui finance en partie les élections à Madagascar, ont pris note de la tenue du scrutin. La Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) a, par exemple, félicité « le peuple malgache et tous les acteurs politiques pour leur comportement ordonné et pacifique avant, pendant et après le premier tour de l’élection présidentielle » d’après une déclaration signée par son Secrétaire Exécutif, Stergomena Lawrence Tax.

Conformément au délai imparti par les textes législatifs sur les élections, la Haute Cour Constitutionnelle devra prononcer les résultats au plus tard le 28 novembre prochain. Le second tour devra avoir lieu le 19 décembre. Les deux candidats favoris préparent actuellement la prochaine étape. Si Andry Rajoelina continue sa bataille juridique en espérant un meilleur score, Marc Ravalomanana a déjà repris son bâton de pèlerin en sillonnant diverses régions afin de conforter sa base politique et séduire des nouveaux alliés.