vendredi , 20 septembre 2019
enfrit

Présidentielle : Duel confirmé entre Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina

Ravalomanana et Rajoelina

Les résultats officiels du premier tour de l’élection présidentielle du 7 novembre ont confirmé un incontournable second tour entre deux anciens dirigeants du pays, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, par ailleurs principaux acteurs de la crise politique de 2009. Les deux hommes ont émergé du lot parmi les 36 candidats en lice.

L’ancien chef de la Transition, Andry Rajoelina, est arrivé en tête, d’après les résultats de la Haute Cour Constitutionnelle, avec 1 954 023 voix, soit 39,23% des suffrages exprimés. L’ancien président Marc Ravalomanana est de son côté crédité de 35,35% des suffrages en obtenant 1 760 837 voix.

Au bout de quelques jours de travaux, la Haute Cour Constitutionnelle a rendu public, le 28 novembre, les résultats officiels du scrutin qui ont connu une légère différence par rapport aux résultats provisoires de la Commission électorale nationale indépendante.

Si l’équipe de Marc Ravalomanana semblait s’attendre à un inéluctable second tour, compte tenu du nombre pléthorique de candidats, les sympathisants d’Andry Rajoelina, après avoir déployé d’importants moyens financiers et logistiques, espéraient une victoire au premier tour en se basant sur des résultats de quelques communes où l’ancien chef de la Transition était sorti grand vainqueur. Cependant, la victoire de Ravalomanana au niveau de quelques régions du centre du pays qui comptent le plus grand nombre d’électeurs a complètement changé la donne.

Sur 22 régions de la Grande Ile, Marc Ravalomanana a remporté la victoire au niveau de 9 régions. Andry Rajoelina, lui, était victorieux au sein de 13 régions, mais dont certaines ne comptent qu’un nombre assez limité d’électeurs. Le scénario d’un second tour était ainsi fort probable depuis longtemps.

De son côté, le président de la République sortant, Hery Rajaonarimampianina, arrive en troisième position avec 8,82% des suffrages et pourrait jouer le rôle d’arbitre entre les deux finalistes.

Le deuxième tour de la présidentielle est programmé le 19 décembre prochain. La campagne électorale démarre le 4 décembre, et les deux candidats encore en lice sont déjà en pleine action de sensibilisation de leurs sympathisants respectifs.