Mardi , 21 novembre 2017
enfrit

Culture

Tradition : encore un nouvel an passé inaperçu

Une cérémonie de kabary lors du nouvel an malagasy (Ph. Ortana)

C’était le 10 mars 2016, Madagascar est entré dans une nouvelle année, selon le calendrier lunaire. L’évènement a été célébré comme un folklore qui n’intéresse plus que les royalistes et une poignée de traditionnalistes. Le débat sur la recherche d’une identité perdue est en train de se fermer. Quelques groupes gardiens de la tradition des temps des royaumes essaient d’entretenir ... Lire la suite »

« Syndrome de l’île de Pâques » : plagiat ou inspiration partagée ?

L’œuvre Syndrome de l'Ile de Pâques de l'artiste Betsileo Lando

Michel D-Ramiaramanana, collectionneur d’art et promoteur de la Biennale des Arts de l’Océan Indien a réagi sur la similitude entre l’œuvre pictural qui a illustré le Forum mondial sur l’environnement, la COP21 et une ouvre de l’artiste malgache, Lando. Le résultat visuel de cette œuvre originale, signée par le peintre LANDO, présentée publiquement à la Biennale des Arts de l’Océan ... Lire la suite »

Office des Droits d’auteur : Les artistes s’insurgent

Le gouvernement a procédé au remplacement du Directeur général de l’Office malgache du Droit d’auteur (OMDA) a choqué un groupe d’artistes. « Pourquoi on a décidé de procéder au remplacement du Directeur à Antananarivo alors que c’est celui de Toamasina qui a effectué un aveu de détournement », a affirmé le chanteur Samoela. Un rassemblement des artistes qui défendent le Directeur général ... Lire la suite »

L’art s’invite au salon de l’Habitat

Des artistes plasticiens Malgaches vont participer à la deuxième Biennale des Arts de l’Océan Indien qui se tiendra parallèlement à la 17e édition du salon de l’Habitat, du 12 au 15 décembre 2015, à Tanjombato, en périphérie de la capitale. « C’est l’occasion d’établir la relation entre l’art et l’habitat puisqu’une fois construite, une maison a besoin d’être décorée » a affirmé ... Lire la suite »

Fanompoam-be, le rendez-vous annuel de la tradition Sakalava

Le chef de région en tractation avec les souverains du Boeny

La fin du mois de juillet est marquée chaque année par un grand évènement qui allie la tradition et la culture à Mahajanga. L’ethnie Sakalava y célèbre le Fanompoam-be ou le bain des reliques royales ; elle retrouve pendant une dizaine de jours ses racines. Le côté festif et marketing n’est pas en reste grâce au festival « Koezy ». Le grand jour, ... Lire la suite »

Théo Rakotovao : la vie et la musique continuent

une_theo_rakotovao

Il a fallu un drame terrible qui a ému tout un pays pour que les malgaches s’intéressent à sa musique et l’apprécient à sa juste valeur. Théo Rakotovao n’est pas qu’une très belle voix, c’est aussi un auteur- compositeur qui aime créer de la musique. Il a eu la douleur de perdre un fils spirituel, son double, Félicien Rakotomalala. Au-delà ... Lire la suite »

Sambatra 2014, le retour d’un fils jumeau sur la terre de ses ancêtres

Le Sambatra ou circoncision collective est un événement célébré tous les sept ans par l’ethnie Antambahoaka. C’est une tradition bien vivante et vénérée par les locaux et la diaspora qui n’hésite pas à rejoindre Mananjary. En 2014, une année bénéfique qui commence par un mercredi, la ferveur d’un peuple fort attaché à son identité est palpable. Pour Mamy Flavien, 36 ans, il s’agit d’un double retour aux sources, un moyen de réparer le destin qui lui avait été réservé à sa naissance, lui qui avait le malheur de naître quelques minutes après son frère jumeau. Lire la suite »

Madagascar veut redevenir un bon élève de la francophonie

Madagascar veut retrouver son rang dans la grande famille de la Francophonie. La deuxième langue officielle s’impose dans les systèmes éducatif et administratif, mais elle est loin d’être parlée dans la vie de tous les jours par tous les malgaches. Les chiffres avancés par Clément Duhaime Administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie sont étonnamment bas : seulement 1,5 million de malgaches lisent, écrivent et parlent le français. Cela veut dire qu’à la sortie du système éducatif, la pratique de la langue de Molière redevient élitiste. Quoi qu’il en soit, le président malgache en tant que bon francophone espère que la Grande Ile accueille le sommet de l’OIF en 2016. Lire la suite »

Le nouvel Nouvel An malgache, reconstitution ou célébration ?

L’Alahamadibe et l’Asaramanitra, ne ressemblent qu’à des fêtes commémoratives et symboliques, plus proches d’un produit touristique que les rituels qui permettaient au souverain de communier avec ses sujets. Les caractères sacré et politique de l’évènement ne sauraient être restaurés à une époque où le christianisme et la démocratie sont des valeurs sociales. Le 31 mars 2014, qui pourrait dire « bonne année » à son voisin, ni même à ses proches ? Lire la suite »