Lundi , 21 août 2017
enfrit
Théo Rakotovao : la vie et la musique continuent

Théo Rakotovao : la vie et la musique continuent

Il a fallu un drame terrible qui a ému tout un pays pour que les malgaches s’intéressent à sa musique et l’apprécient à sa juste valeur. Théo Rakotovao n’est pas qu’une très belle voix, c’est aussi un auteur- compositeur qui aime créer de la musique. Il a eu la douleur de perdre un fils spirituel, son double, Félicien Rakotomalala. Au-delà de la perte humaine, c’est tout un projet artistique prometteur qui s’évanouit. Le maitre du Beko & Blues ne s’arrête pas et continue le chemin tout seul.

Quand on choisit de faire de la world music, l’on ne peut pas espérer être connu ni même avoir de la reconnaissance dans son pays. C’est plus que vrai à Madagascar. Le fondateur du groupe Mikea en a fait l’expérience, lui qui revendique de jouer une musique malgache et non pas seulement du sud. Mikea joue en effet une musique du terroir. La musicalité de la voix du chanteur sur un air de beko, le chant traditionnel du sud, est sans égale. « Ce sont les étrangers qui s’intéressent à notre musique et qui nous font venir pour que l’on joue pour eux », concède Théo Rakotovao.

Sa musique, il dit l’avoir appris dès son enfance et qu’il n’aurait pas su la jouer s’il l’avait apprit une fois adulte. Le musicien trouve plus de l’écho à l’étranger avec le son de Mikea. Ce qui l’a poussé à se lancer dans la variété pour jouer des rythmes plus accessibles et plus familiers aux malgaches, tels que le tsapiky et les ballades romantiques. L’artiste prend alors un deuxième nom de scène qui est son propre patronyme. Théo Rakotovao ne cloisonne pas pour autant sa musique puisqu’il peut interpréter une chanson de deux façons différentes. Paradoxe, les musiciens qui l’accompagnent avec le groupe Mikea sont issus d’univers inattendus comme le jazz et le hard rock.

Théo Rakotovao et son protégé Felly

Théo Rakotovao et son protégé Felly

Mikea est un ambassadeur de la musique et de la culture de Madagascar. Selon le chanteur et leader du groupe, la chanson n’est pas un business mais un don qu’il aime partager aux autres. Pour lui, le conservatoire a commencé dans la brousse avec le « antsa », dans la forêt pendant qu’il gardait des zébus avant de découvrir des institutions musicales à Paris et au Canada pour la technique vocale. Le prix Découverte Rfi lui a ouvert le monde et il a pu élargir ses influences musicales. L’interprétation de l’emblématique Hey Joe de Jimmy Hendrix est tout simplement fascinante. Après avoir présenté sa musique dans plus de 30 pays, il est convaincu que la culture doit être le visage que le monde perçoit de Madagascar.

2015 devait être une grande année pour Théo Rakotovao et son protégé Félicien Rakotomalala. Malheureusement, ce dernier a tragiquement perdu la vie, enseveli par un glissement de terrain. Le jeune homme n’avait que 19 ans et avait été promis à une belle carrière artistique. Il a brillamment remporté le télé-crochet Kopi Kolé d’une chaîne locale en imitant son idole Théo Rakotovao en 2014. Le duo travaillait sur un album mais a juste eu le temps de sortir un single, alors qu’il avait prévu de monter sur la scène. « C’est vraiment dommage », soupirait le chanteur de Mikea. Le concert aura lieu sans Felly mais avec les amoureux… de sa musique.

A.H