lundi , 23 mai 2022
enfrit

Brèves

La quatrième République selon Andry Rajoelina

La Constitution de la quatrième République sera promulguée par Andry Rajoelina, le chef de la Transition, samedi 11 décembre à 8h30 au palais de Iavoloha. Une journée de festivités marquera cette entrée dans la nouvelle république, malgré la contestation de l'opposition. La journée du 11 décembre a été décrété chômée et payée. C'est pourtant un samedi. Mais les autorités ont tenu à marquer d'une pierre blanche cette journée spéciale. Andry Rajoelina a prévu d'inaugurer le même jour le nouvel hôtel de ville au centre d'Antananarivo, sur l'avenue de l'Indépendance à Analakely. Il procèdera également à une visite du palais de la Reine. Le tout sera suivi d'un carnaval et d'un spectacle au stade de Mahamasina, avant le feu d'artifice du soir. Lire la suite »

Meeting à Alarobia: Ravalomanana veut relancer les négociations

L'opposition a pu tenir un meeting au stade d'Alarobia, au nord de la capitale, mercredi 8 décembre. Le président déchu, Marc Ravalomanana, est intervenu au téléphone. Il a réaffirmé sa volonté de négocier avec les dirigeants actuels du pays. Lire la suite »

La SADC voudrait relancer une rencontre des chefs de mouvances politiques

Une nouvelle rencontre entre les quatre chefs de mouvances politiques, signataires des accords de Maputo et d'Addis-Abeba, n'est pas exclue, a affirmé le chef de la délégation de la SADC, Leonardo Simao, qui est actuellement à Antananarivo pour tenter de relancer le processus de sortie de crise pour Madagascar. Lire la suite »

Les observateurs nationaux dénoncent les irrégularités du référendum du 17 novembre

Le KMF CNOE voit dans le récent référendum la consultation électorale la plus mal organisée au cours des vingt dernières années à Madagascar. Cette organisation indépendante spécialisée dans l'observation des élections n'y était pas allée par quatre chemins pour dénoncer les anomalies du référendum du 17 novembre. Lire la suite »

Les mouvances de l’opposition reprennent les manifestations

Après l'épisode du référendum et celui de la mutinerie d'Ivato, les mouvances politiques de l'opposition projettent de nouvelles manifestations au stade de Malacam. Une demande d'autorisation de meeting a été déposée auprès des autorités concernées. L'opposition n'entend pas laisser la voie libre à la Haute Autorité de la Transition malgré la référendum constitutionnel du 17 novembre. "Ce régime ne connaîtra plus jamais la quiétude jusqu'à ce qu'il tombe" a affirmé Constant Raveloson du parti MFM. Lire la suite »