Samedi , 16 décembre 2017
enfrit

Brèves

La CENIT interpelle les politiques

La présidente de la Commission Électorale nationale indépendante estime que si les problèmes politiques ne sont pas réglés avant le 20 août prochain, il sera difficile d'organiser les élections présidentielles cette année. Car le temps des préparatifs ne suffira plus pour tout mettre en place. C'est un moyen pour Atallah Béatrice d'interpeller notamment les trois candidats contestés par une partie de la communauté internationale. Lire la suite »

Nouvelle CES: le syndicat des magistrats insiste sur « l’autorité de la chose jugée »

La Cour Electorale Spéciale sera restructurée. L'élection de quelques représentants de la magistrature est programmée le 7 août. Mais le Syndicat des Magistrats de Madagascar préfère jouer la prudence. Dans une déclaration, le président du syndicat, Auguste Arnaud, a réitéré la nécessité de respecter, au nom de "l'autorité de la chose jugée", les précédentes décisions prises par la CES. Lire la suite »

Les meetings politiques interdits à Antsahamanitra

Le théâtre de verdure d'Antsahamanitra ne peut plus accueillir désormais des rassemblements à caractère politique. Les autorités ne l'ont pas signifié directement, mais la Préfecture de police d'Antananarivo a exigé d'être informée sur toutes les manifestations, mêmes culturelles, qui se tiennent à Antsahamanitra. Le directeur des lieux, le pasteur Dinand Rarivoson, a été ainsi interpellé à ce sujet. Il a été même appréhendé par des gendarmes lors d'un déplacement à Majunga (Ouest) à la suite d'un récent culte auquel l'épouse de l'ancien président, Lalao Ravalomanana, a assisté à Antsahamanitra. Dorénavant, toutes les manifestations qui se tiennent dans ce lieu clos et privé, appartenant à l'association des églises protestantes malgaches (FFPM), doivent requérir l'aval de la préfecture de police. C'est parce qu'un certain nombre de groupements politiques avaient choisi ce lieu pour des rassemblements publics. Car la "place de la démocratie" est également interdite d'accès par les autorités depuis 2009, quelques mois seulement après son inauguration par Andry Rajoelina, alors maire de la capitale, mais devenu depuis président de la Transition. Lire la suite »

Les élections doivent se tenir avant fin 2013 selon la GIC

A l'issue de leur mission éclair à Antananarivo, les médiateurs de la SADC et de l'Union Africaine ont réitéré la nécessité de tenir les élections présidentielles cette année. Ils ont également insisté sur la nécessité de revoir la liste des candidats. Joaquim Chissano s'attend à ce que la nouvelle Cour Electorale Spéciale retire le nom des trois candidats contestés par une frange de la Communauté Internationale, Lalao Ravalomanana, Andry Rajoelina et Didier Ratsiraka, ainsi que le nom de tous les autres candidats qui souhaitent se retirer de la course. Reste à savoir si la CES remaniée va agir de la sorte. Car la modification des décisions antérieures prises par la CES suscite actuellement un débat passionné entre des juristes et au sein des différentes classes politiques. Lire la suite »

La restructuration de la CES suscite la pagaille

La nouvelle loi portant restructuration de la Cour Electorale Spéciale a été adoptée par le Congrès, dans une ambiance tumultueuse. Mais cela n’empêchera visiblement pas le processus en cours. Car la Communauté Internationale tient plus particulièrement à cette restructuration. Lire la suite »

Une manifestation de l’opposition déplacée pour des raisons de sécurité

Un groupement politique dénommé MMFF a prévu une manifestation de rue, ce samedi 27 juillet. Mais la manifestation a été finalement déplacée dans un endroit clos, à Antsahamanitra à la suite d'un avertissement des forces de l'ordre. Les militaires ont affirmé que des troubles graves sont à prévoir. Ils ont même parlé de "samedi noir" dans la capitale. Lire la suite »

Le président de la Transition retourne en catimini à Antananarivo

Andry Rajoelina a quitté Madagascar le lundi 22 juillet pour rencontrer le président tanzanien, Jakaya Kikwete, à Dar Es Salam. Avant son départ, le président de la Transition a affirmé qu'il va discuter "entre chefs d'Etat", avec le président tanzanien, qui assure également la présidence tournante de la troïka de la SADC. Le président de la Transition a affirmé avant son départ qu'il allait défendre la souveraineté du pays. Lire la suite »

Le candidat Laza Razafiarison arrêté par les forces de l’ordre

Le parti Avotra ho an'ny Firenena a continué de mobiliser la foule sur la place d'Analakely. Pour la deuxième journée de manifestation, le Secrétaire Général de ce parti, Laza Razafiarison, qui est candidat à l'élection présidentielle, a été appréhendée de manière musclée par les gendarmes sur place. Lire la suite »

Mouvement de foule et jets de grenades lacrymogènes dans la capitale

Le centre de la capitale a été marqué par une mobilisation des forces de sécurité qui devaient disperser une foule rassemblée à Analakely, à coups de grenades lacrymogènes. Initialement, c'est le candidat Laza Razafiarison du parti "Avotra ho an'ny Firenena" qui a organisé le rassemblement. Des curieux étaient amassés dans le centre de la capitale en constatant le dispositif de sécurité. Des manifestants se sont déplacés dans les quartiers environnants. On a constaté quelques jets de pierre, et les boutiques du centre de la ville ont préféré fermer leur porte. Lire la suite »

L’opposition en quête de leader

Des partis politiques de l'opposition se préparent à tenir des manifestations de rue contre le régime de Transition. Mais pour le moment, les mouvements de contestation sont plutôt disparates. Des opposants sont en quête d'un leader qui soit capable de rassembler tous les mécontents du régime. Mais le chemin semble long. Lire la suite »