lundi , 23 mai 2022
enfrit

Brèves

Les militaires pro-Rajoelina ont perquisitionné le domicile de Tojo Ravalomanana

Le fils de l'ancien président Marc Ravalomanana était surpris la nuit du 6 février de voir des militaires débarquer chez lui avec un mandat de perquisition. Il s'agissait d'hommes armés issus de la Direction de la sécurité du territoire, au sein de la présidence de la transition. L'objet de la perquisition n'est pas connu. Mais les leaders de la mouvance Ravalomanana n'hésitent pas à parler de "persécution" à l'endroit des proches de Marc Ravalomanana. L'aîné de la famille, Tojo, est le seul qui ait pris le risque de revenir au pays, après presque trois ans d'exil. Lire la suite »

Plus aucun Ravalomanana à l’horizon, les partisans entre déception et colère

Les réactions de la mouvance Ravalomanana sont plutôt timorées par rapport à la déception et à la colère des partisans de l'ancien président. Les leaders de la mouvance ont a priori beaucoup de mal à gérer la situation. De nombreux opposants leur suggèrent aujourd'hui de quitter le gouvernement. Le manque de volonté de la Haute Autorité de transition de mettre en oeuvre la feuille de route est trop flagrant. Lalao Ravalomanana, l'ex-première dame a été en effet empêchée de rentrer au pays après trois ans d'exil, malgré toujours la garantie de retour au pays stipulé dans la feuille de route. Lire la suite »

Un faux coup d’Etat militaire en gestation

Des collaborateurs et des partisans zélés de la Haute Autorité de transition veulent se débarrasser définitivement de la feuille de route concoctée par la SADC. Ils sont en train de préparer un faux coup d'Etat, pour y parvenir. Le but est d'éviter un possible retour au pays de l'ancien président, Marc Ravalomanana. Un retour déjà préconisé par la feuille de route de sortie de crise. Lire la suite »

Un autre samedi chaud: En attendant Marc Ravalomanana c’est l’ex-première dame qui débarquera

La mouvance Marc Ravalomanana prépare activement l'accueil à Lalao Ravalomanana, l'épouse du président exilé. Elle est attendue à l'aéroport d'Ivato, samedi 4 février. L'arrivée d'un Ravalomanana, en tous cas, semble donner du baume au coeur des partisans de l'ancien président qui l'attendent depuis presque trois ans maintenant. Le retour au pays de Lalao Ravalomanana a été annoncée par les dirigeants de la mouvance comme une "grande nouvelle". Lire la suite »

Amnistie politique avant le 29 février: Le Premier ministre évasif

La rencontre entre le comité ad'hoc, qui se penche sur les questions liées à l'apaisement politique, et le parlement n'a pas été très fructueuse. Au bout de deux heures et demi de discussion, rien ne permet de dire qu'une loi d'amnistie sera adoptée d'ici la fin du mois. Lire la suite »

Les magistrats se rebiffent: Le bras de fer contre l’Etat se durcit

Le syndicat des magistrats de Madagascar va porter plainte contre le ministre de la Sécurité Intérieure, Arsène Rakotondrazaka, après avoir demandé en vain la démission de ce premier responsable de la police nationale depuis près de deux mois. L'arrestation de quelques policiers à la suite de l'affaire Rehavana Michel n'a pas satisfait les magistrats. Lire la suite »

Les partisans de la HAT quittent peu à peu le navire

Le KMDT, autrefois entité fidèle à la Haute Autorité de la transition et à Andry Rajoelina, veut se démarquer. Ce groupement politique exige désormais la démission de Rajoelina et compte adopter les manières fortes. La situation est compliquée pour les formations politiques au pouvoir. Lire la suite »

Mise en oeuvre de la Feuille de route: La Haute Autorité de la transition fait la sourde oreille

Le ministre de la justice de la HAT, Christine Razanamahasoa, estime qu'il est impossible d'adopter une loi d'amnistie avant le 29 février prochain, comme préconisé par la SADC. Pour sa part, Norbert Ratsirahonana, qui a représenté le chef de la transition, Andry Rajoelina, à la réunion de Pretoria, a affirmé qu'il n'a jamais été question du retour de Ravalomanana au pays à cette échéance du 29 février. Les collaborateurs de Rajoelina s'opposent ainsi farouchement à ce que rapportaient les représentants de la mouvance Marc Ravalomanana à la rencontre de Pretoria. Lire la suite »

La réunion de Pretoria établit un calendrier de mise en oeuvre de la feuille de route

Le chef de la médiation Marius Fransman a réprimandé les chefs politiques malgaches, presque comme dans les écoles primaires. Tous étaient qualifiés d'irresponsables. Marc Ravalomanana pour avoir décidé seul de rentrer alors qu'un jugement a été prononcé contre sa personne. Et Andry Rajoelina d'avoir empêché ce retour malgré la feuille de route. Lire la suite »

Des militaires étrangers parmi les militaires pro-HAT

La photo circule après avoir été publié par un quotidien de la capitale malgache. On y voit un militaire étranger, blanc, parmi les militaires que la Haute Autorité de la transition a déployé à l'aéroport d'Ivato pour faire face aux manifestants pro-Ravalomanana venu accueillir l'ancien président lors de ce retour raté du samedi 21 janvier. Lire la suite »