mardi , 9 août 2022
enfrit

Politique

Mission accomplie pour la nouvelle CES, la CENIT relance le processus électoral

Malgré la tergiversation des acteurs politiques en particulier d’un régime non élu qui s’accroche au pouvoir, les médiateurs de la SADC et de l’UA, le Groupe international de Contact et la grande famille de la communauté internationale ont vraisemblablement réussi leur pari, celui d’écarter les candidats « indésirables » et d’éviter que la crise malgache ne vienne à marquer une sixième année. Lire la suite »

Présidentielle en 2013, le 25 octobre avec 33 candidats

Rendez-vous est enfin pris pour une élection présidentielle à Madagascar, après déjà deux reports en 2013. Les dates du 25 octobre et du 20 décembre pour l’éventuel second tour fixées par la CENIT ne sont pas tout à fait en accord avec la loi mais le principe du cas de force majeure constaté par la Cour électorale Spéciale l’autorise. Le processus électoral reprend dans une course contre la montre. Lire la suite »

Election présidentielle forcée le 25 octobre

La Commission électorale nationale a publié le nouveau calendrier électoral à la suite de l'exclusion d'un certain nombre de candidats et sous l'impulsion de la Communauté Internationale. Le premier tour de la présidentielle aura lieu le 25 octobre, et le second tour jumelé avec les législatives le 20 décembre. Une mission de médiation du Groupe International de Contact, conduit par l'ancien président mozambicain, Joaquim Chissano, est à Antananarivo pour booster le processus pourtant décrié par une frange importante de la classe politique malgache. Lire la suite »

Présidentielle: 33 candidats retenus par la Cour Electorale Spéciale

La Cour Electorale Spéciale a publié la liste définitive des candidats à l'élection présidentielle, après analyse des dernières requêtes qu'elle a reçues. Un nouveau candidat intègre la liste, en la personne de Hery Rajaonarimampianina, l'actuel ministre des finances et du budget. Il remplace deux candidats qui viennent d'être éliminés, Kolo Roger et Jules Etienne. La nouvelle législation en vigueur permet en effet que les candidats éliminés, à la suite de la nouvelle nomination d'une Cour Electorale, puissent désigner un remplaçant. Lire la suite »

Contradiction à la tête de la mouvance Ravalomanana

La candidate évincée de la course à l'élection présidentielle, Lalao Ravalomanana, a publié un communiqué appelant ses partisans au calme. L'ancienne première dame spécifie également dans le communiqué que c'est elle-même qui devra donner les consignes concernant la suite à donner à la lutte qu'elle mène depuis les derniers mois. C'est en tous cas une déclaration qui semble s'opposer à l'attitude de l'actuel leader de la mouvance, Mamy Rakotoarivelo. Ce dernier a en effet appelé les partisans de Ravalomanana à descendre dans la rue dès ce 20 août. Lire la suite »

Sortie de crise -nouvelle CES : la clé ou le nœud du problème

Les nouveaux instruments juridiques de circonstance sont aux mains des juges et juristes qui siègent à la nouvelle Cour Electorale Spéciale. Ils devraient permettre un petit sacrilège juridique en remettant en cause la décision censée irrévocable d’une cour et le principe de la chose jugée. Comme le temps presse, les médiateurs de la SADC et de l’UA ont imposé l’adoption d’une nouvelle loi permettant aux candidats à la présidence de la République de Madagascar de se retirer de la course, ce qui était interdit par la loi électorale. Lire la suite »

Elections en 2013 : tout dépend d’une cour électorale nouvelle, contestée et incertaine

La promulgation d’une loi bizarre et illogique par le parlement de la transition dominée par une fausse majorité devrait relancer le processus électoral malgache. La communauté internationale par le biais du GIC-M compte sur un exercice législatif abracadabrantesque pour parvenir à ses fins : le retrait des 3 candidats non désirés pour motif d’illégalité et l’annonce d’un nouveau calendrier électorale avec des scrutins en 2013. Les procédures et la bataille politique risque ne pas laisser assez de temps à la CENIT qui a besoin de 60 jours. Lire la suite »

Le candidat Laza Razafiarison emprisonné pour avoir défié Andry Rajoelina et son armée

24 juillet 2013 devait être un jour d’élection pour élire enfin un président de la République, plus de 4 ans après un coup d’Etat à Madagascar. Point d’élection. La date sera marquée par l’emprisonnement du candidat et opposant Laza Razafiarison pour avoir manifesté contre le régime et réclamé la tenue des élections. Il a été placé sous mandat de dépôt avec 7 de ses partisans pour perturbation de l’ordre public. C’est en effet un perturbateur politique qui menaçait le pouvoir en place. Lire la suite »

Candidature, élection, CES : les solutions hypothétiques à la crise par le GIC-M

La réunion entre la CENIT et le Système des Nations-Unies, mardi 16 juillet 2013, n’a pas accouché du tant attendu nouveau calendrier électoral. La communauté internationale en tant que bailleur de fonds et support technique du processus électoral malgache préfère attendre que le blocage politique soit résolu. Les recommandations et l’ultimatum du GIC-M énoncées par le médiateur de la SADC Joaquim Chissano devraient d’abord être respectés par les autorités malgaches et les 3 candidats à la présidence de la république sommés de se retirer. Lire la suite »

Andry Rajoelina vs la communauté internationale, la crise diplomatique

Alors que Andry Rajoelina et sa mouvance font preuve de défiance plus qu’irrévérencieuse envers les instances internationales, en particulier africaines, les émissaires de la SADC et de l’Union Africaine sont à Antananarivo avec « l’espoir » d’avancer dans le processus de résolution de crise à Madagascar. Ramtane Lamamra et Joaquim Chissano et les autres représentants du Groupe international de Contact – Madagascar sont venus écouter à nouveau les formations politiques qui « disent une chose aujourd’hui et une autre demain ». Pourront-ils raisonner le petit dictateur à la tête d’un mandat de transition illimité ? Lire la suite »