Mercredi , 18 juillet 2018
enfrit

Politique

Crise malgache, la SADC se sent toujours concernée

Pressée de toute part, la SADC vient de se manifester à propos de la résolution de la crise malgache. C’est par le biais de son Bureau de liaison à Antananarivo que l’organisation régionale a réagi sans pourtant rapporter une quelconque avancée dans le processus. Un appel à été lancé à l’égard des parties prenantes malgaches à appliquer en entier la feuille de route, dans sa lettre et dans son esprit. Un timide rappel à l’ordre à l’endroit du régime HAT qui manipule cet accord fort mal ficelé pour légitimer leur pouvoir, avant et après une élection pseudo-démocratique. Lire la suite »

Elections en 2013, la communauté internationale divisée ?

Un pas en avant, un ne perdit pas en arrière et pas toujours le grand saut, l’engagement de la communauté internationale dans l’appui au processus électoral de Madagascar soulève des interrogations. L’annonce officielle de la non-participation des Etats-Unis a jeté un froid. Alors que le basket fund a du mal à se remplir, la partie malgache annonce enfin qu’elle va apporter sa part s’élevant à 30 millions de dollars en tricotant le budget 2013. Lire la suite »

Financement des élections, un panier qui a du mal à se remplir

Qui veut perdre des millions en finançant dans les conditions actuelles les élections prévues en 2013 à Madagascar ? Les bailleurs de fonds multilatéraux et les grandes puissances affichent leur scepticisme. Le « basket fund » tarde à se remplir alors que le document du Projet en Appui au cycle Electoral à Madagascar a été signé. La représentante résidente du PNUD a lancé un appel à la communauté internationale qui semble espérer un accord politique entre les protagonistes malgaches avant de se décider. Lire la suite »

Andry Rajoelina, la propagande et pré-campagne électorale lancée officiellement

C’est désormais officiel puisque le président de la HAT ne s’en cache plus et y va sans détour. Depuis sa défiance envers les Etats-Unis qui recommandaient à ce que les putschistes de 2009 ne se présentent pas aux prochaines élections à Madagascar, le futur candidat a mis le paquet pour squatter la télévision nationale et a lancé des projets à but électoral dans plusieurs villes du pays. La campagne consiste aussi à dénigrer ceux qui osent critiquer ces soudains projets de développement visant à acheter les électeurs. Lire la suite »

Le général Richard Ravalomanana a profité des faux pas de son prédécesseur

Même s’il n’a pas participé directement au coup d’Etat militaro-civil de 2009, le général Richard Ravalomanana a contribué grandement à maintenir Andry Rajoelina au pouvoir. Sa nomination en tant que commandant de la gendarmerie le confirme dans cette mission même si les failles de son prédécesseur à ce poste ne sont pas étrangères à un changement qui ne devait pas avoir lieu durant la transition. Lire la suite »

ONU : un nouveau dictateur qui ne veut pas de l’ingérence américaine !

Devant l’Assemblée générale de l’ONU, Andry Rajoelina a soigné son image en dressant un portrait idyllique du désastre social, politique, économique et démocratique dans lequel Madagascar est plongé depuis le coup d’Etat militaro-civil de 2009. Il a surtout défié les Etats-Unis et Barack Obama qui ne veulent pas une candidature aux élections de toutes les personnes ayant bénéficié dudit coup d’Etat. Les opposants s’engouffrent dans cette brèche pour mettre la pression à une semaine de la réunion de la Troïka de la SADC. Lire la suite »

Un an de déroute pour la transition pseudo consensuelle

Septembre 2011- septembre 2012, cela fait un an que le président de la transition a promis aux malgaches son engagement à sortir Madagascar de la crise dans laquelle il l’a plongé depuis le changement anticonstitutionnel de gouvernement en 2009. La feuille de route a été une lettre morte pour la HAT et les élections de 2013 qui devraient légitimer pour la forme un pouvoir mal acquis perdent déjà de la crédibilité. Lire la suite »

Dahalo : l’armée et le pouvoir se sentent déstabilisés

Le phénomène de l’insécurité dans le pays est-il un problème social ou politique. Les forces de l’ordre ont du mal à faire rétablir l’ordre public et se cachent derrière de grands discours sur une prétendue manœuvre de déstabilisation. L’incapacité de l’armée à défendre les citoyens et leur bien est avérée. L’auto-défense villageoise signifie la disparition des forces et de la justice dans des zones de non-loi. Lire la suite »

La médiation de la FFKM risque l’impasse

L’équipe technique de la Confédération des églises chrétiennes de Madagascar (FFKM) continue à peaufiner le processus de médiation pour sortir le pays de la crise. Un contact a été établi entre la FFKM et le bureau de liaison de la SADC à Madagascar. Cette organisation régionale est partante pour soutenir la FFKM dans cette mission de médiation. Mais après la reconduction du pasteur Lala Rasendrahasina et de Marc Ravalomanana à la tête de la FJKM, cette médiation risque d'être difficile. Lire la suite »

SADC : des conclusions positives et différentes pour la mouvance Ravalomanana

La mouvance Ravalomanana est à nouveau impliquée dans les institutions de la transition. La recommandation est venue de leur chef de file après les avancées constatées lors du Sommet de la Troïka de la SADC à Maputo. Malgré le triomphalisme d’Andry Rajoelina qui prétend être le seul à décider qui va se présenter aux élections, le président en exil Marc Ravalomanana reste confiant sur l’issue de la médiation et de la résolution de la crise : son retour au pays pour se présenter aux élections. Lire la suite »