Lundi , 16 juillet 2018
enfrit

Politique

La réponse tardive mais musclée du président

On s’interrogeait sur son mutisme, le président de la République se fait malmener par ses anciens amis devenus par le concours de circonstances ses opposants. Hery Rajaonarimampianina a réagi non sans autorité pour limoger les hommes clés de la transition dont les fonctions avaient un impact sur le plan politique. Fort de soutiens de plus en plus nombreux, il a recadré le Mapar en refusant la nomination de Haja Resampa au poste de premier ministre, mais promet de ne pas aller au-delà de la loi. En même temps, son candidat Jules Etienne essaie de rassembler une majorité à l’Assemblée nationale. Lire la suite »

Premier ministre : le président choisira-t-il sans une négociation politique ?

Hery Rajaonarimampianina aura finalement le choix sur le futur premier ministre. Malgré l’insistance du Mapar à imposer son seul et unique candidat, le président de la République a considéré la candidature de Jules Etienne proposée par la Plate-forme pour la majorité présidentielle (PMP) actuellement en souffrance à l’Assemblée nationale. Il a été conforté par les avis de la HCC sur la nomination et la fonction du chef de gouvernement, encouragé certainement par les conclusions d’éminents juristes tel que Honoré Rakotomanana qui le délivrent de l’emprise de la mouvance Rajoelina. Lire la suite »

Premier ministre Mapar : la contre-proposition de la « majorité présidentielle »

Le président de la République a gagné une bataille en dissuadant l’ancien président de la Transition de ne pas briguer le poste de premier ministre. Ce dernier envoie son clone, son homme de confiance qui pourrait être sa marionnette politique. Pour contrer la proposition unique du nom de Haja Resampa, la Plate-forme pour la Majorité présidentielle a aussi proposé un nom tenu secret, mais qui pourrait être Jules Etienne. La HCC refuse d’arbitrer et ne donne que des avis qui n’ont pas de force exécutoire. Lire la suite »

Premier ministre et majorité, les épreuves du président

Le président Hery Rajaonarimampianina reste serein après la défaite de sa majorité à l’Assemblée nationale et dans l’attente de la désignation et de la nomination du premier ministre. Il concède que le ou les noms doivent être proposés par le Mapar de Andry Rajoelina qui compte le plus grand nombre de députés, soit 49 sièges sur 151. Le nouvel homme fort du pays affirme que le choix doit être issu d’une négociation et dément toute pression internationale. Lire la suite »

4×4 et avantages pour les députés, des priorités inattendues pour l’Etat ?

Les promesses électorales de l’ancien ministre de la Justice ont convaincu les électeurs députés MAPAR et associés à respecter les cosignes de vote. Quelques députés auraient même changé de camp. De nombreux avantages et surtout l’incontournable voiture 4x4 ont été des arguments qui ont fait élire Christine Razanamahasoa à la tête de l’Assemblée nationale. La politique d’austérité du président de la République est compromise. Lire la suite »

Christiane Razanamahasoa et le MAPAR veulent contrôler l’exécutif

La logique aurait été respectée, mais il y a eu une vraie bataille pour la fonction de président de l’Assemblée nationale. La victoire de Christine Razanamahasoa, la candidate du Mapar, était attendue puisque la coalition formée avec les indépendants regroupés au sein du GPS atteint la majorité absolue. Lire la suite »

Assemblée Nationale: Une bataille politique en vue

La Cour Electorale Spéciale a publié les résultats officiels des élections législatives du 20 décembre 2013, le jeudi 6 février. Des résultats qui n'ont pas tellement varié par rapport à ceux déjà publiés par la Commission électorale nationale et qui accordent une majorité relative au groupement politique de l'ancien président de la Transition, Andry Rajoelina, le MAPAR. Toutefois, les autres entités politiques sont en pleine tractation pour former un bloc qui pourrait s'opposer aux députés pro-Rajoelina. Lire la suite »

Un déficit d’image à combler pour le nouveau président

Les premiers pas de Hery Rajaonarimampianina en tant que président de la République avaient toujours un goût de transition. Le locataire d’Iavoloha doit encore marquer son territoire. Certains ont la chance des débutants, lui en fait une erreur qui pourrait être pardonnée, mais rarement oubliée. Les premières sorties médiatiques n’ont pas encore donné une image d’un président fort promis lors de la campagne électorale. Lire la suite »

Rajaonarimampianina fait le ménage à la présidence

Lors du premier conseil des ministres qu’il a dirigé, mercredi 29 janvier, le nouveau président a pris des décisions importantes au niveau de la présidence de la République. Il devait faire le ménage et se débarrasser des organismes et des personnalités trop rattachées à la présidence sortante de la Transition. Lire la suite »

Le premier discours-programme du président Rajaonarimampianina

C’était un candidat sans programme qui se contentait de faire des promesses électorales et de distribuer de l’argent pour résoudre le problème d’une collectivité, jouant sur son image de ministre des Finances. Maintenant qu’il est élu président, que va-t-il proposer aux Malgaches ? Hery Rajaonarimampianina a dressé les grandes lignes de son programme lors de son investiture. Il mise sur un rôle clé du président de la République pour restaurer la confiance dans l’Etat, la justice, la sécurité et la croissance. Lire la suite »