Samedi , 16 décembre 2017
enfrit

Enquête sur la mort d’un capitaine de gendarmerie

La mort du capitaine Falihery Andriatiana, commandant de compagnie à Betroka, dans le Sud du pays, a suscité des interrogations. « Il n’était pas mort à l’occasion d’un accrochage » a, en effet, tenu à spécifier le chef de l’état-major général de l’armée, le général Béni Xavier Rasolofonirina.

Ses proches pensaient à l’annonce de son décès que le capitaine Falihery a été blessé lors d’un affrontement armé contre des dahalo. Il a, en effet, succombé dans l’hélicoptère qui l’a conduit à la suite de sa blessure.

« Une enquête sera menée pour en savoir un peu plus sur la mort du capitaine », a continué le chef de l’état-major de l’armée. Le fait qu’un cambrioleur avait été surpris dans le domicile du capitaine Falihery, quelques temps après sa mort, laisse penser que des individus étaient sur ses traces pour un but précis. Le capitaine a été décoré à titre posthume, le 16 septembre 2015. Une victime de plus dans les rangs des forces de sécurité en raison de la recrudescence de l’insécurité dans la Grande Ile.