vendredi , 15 novembre 2019
enfrit
Lundi noir : Marc Ravalomanana demande la restitution de ses biens

Lundi noir : Marc Ravalomanana demande la restitution de ses biens

 

A l’occasion de la commémoration des événements du 26 janvier 2009, l’ancien président Marc Ravalomanana a assisté avec des centaines de sympathisants à un culte œcuménique au Magro Tanjombato, au sud d’Antananarivo. Ce fut une occasion pour lui de revenir brièvement sur les dégâts et les conséquences des émeutes du Lundi noir durant lequel les locaux de la plupart de ses entreprises ainsi que de nombreux magasins ont été la cible d’un vandale, peu de temps avant le coup d’Etat de 2009.

Sept ans après le drame et sept ans après sa chute du pouvoir, c’est sous le signe de l’espoir que Marc Ravalomanana a annoncé son désir de relancer les activités de ses entreprises. Le culte de Tanjombato s’est déroulé dans un local qui montre encore les signes de l’incendie et du saccage du 26 janvier 2009.

« A vous tous qui ont confisqué des biens qui nous appartiennent, je vous demande de les restituer. Nous n’allons pas nous venger mais les biens que vous détenez illégalement ne seront pas bénéfiques pour vous », a lancé l’ancien président, avant de continuer : « nous vous demandons aussi de nous rendre les terrains que vous occupez illicitement et de nous laisser accéder à notre compte bancaire ».

Toutefois, l’ancien président devait rappeler que le recours à la violence ne fait pas partie de son agenda. « Ce n’est pas à nous de procéder à la vengeance », poursuit-il.

En janvier 2009, les partisans de l’ancien président de la Transition, Andry Rajoelina, ont procédé à une manifestation contre Marc Ravalomanana, au pouvoir depuis 2002. Le 26 janvier, une marche a débouché sur une journée et une nuit d’émeutes sans précédent, ayant entraîné une centaine de morts et des dégâts matériels importants. La journée, surnommée « Lundi noir », est depuis lors restée gravée dans les mémoires des habitants de la capitale. La chaîne nationale et la radio nationale ainsi que les locaux des entreprises fondées par Ravalomanana ont été incendiés par des émeutiers. Jusqu’au soir, et durant toute la nuit, de nombreux autres immeubles et magasins ont été saccagés.

Un commentaire

  1. Ses biens ? les biens volés au peuple , il doit étre rendu au peuple par le biais d ‘ aide aux plus pauvres , et pour l ‘ éducation gratuite de tous les enfants .